PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Dennis Rodman au bord du gouffre

Par pierre.bohm le 28 mars 2012 Aucun commentaire
Dennis Rodman

Dennis Rodman, lors de son entrée au Hall of Fame au côté de son coach aux Chicago Bulls, Phil Jackson (Sipa).

Cinq bagues de champion, deux titres de meilleur défenseur de la ligue, meilleur rebondeur de la NBA sept saisons de suite de 1992 à 1998, une performance exceptionnelle pour un joueur de  « seulement » 1,98M. Dennis Rodman, aujourd’hui âgé de 50 ans, est l’un des meilleurs basketteurs de ces 25 dernières années. Rodman, c’était l’homme qui aimait faire ce qu’aucun basketteur n’aime faire. Défendre et prendre des rebonds.

Aujourd’hui et malgré des millions de dollars gagnés, The Worm est « ruiné ». C’est ce qu’ont déclaré ses représentants à la presse américaine alors qu’il est poursuivi par sa troisième épouse, mère de deux de ses enfants, pour des impayés de pensions alimentaires à hauteur de 810 000 dollars. Pire, il semblerait avoir repris sa sale habitude de boire. Trop :   »En toute sincérité, Dennis est alcoolique », à lâché sa conseillère financière Peggy Williams. « Sa maladie l’empêche de trouver du travail. Cette affaire, avec sa femme qui demande le divorce, l’a poussé au bord du gouffre. Il est très affecté et extrêmement malade. Et ça ne fait qu’empirer ». L’inoubliable interprète d’un marchand d’armes dans Double Team avait participé à une télé-réalité de stars en cure de désintox. Loin des caméras, il semblerait qu’il ait replongé. Il risque aujourd’hui 20 jours de prison pour ses arriérés de pension alimentaire. Il y a échappé lors de l’audience d’hier mais doit repasser devant le tribunal le 29 mai.

Ceci est le dernier épisode de ce qu’on pourrait appeler la saga Dennis Rodman. Réputé pour ses frasques, l’ancien basketteur s’était reconverti après sa retraite dans plusieurs business, plus ou moins rentables mais toujours… originaux. Ainsi, celui qui a été catcheur à mi-temps en 1997-1998 sous le nom de Rodzilla est devenu en début d’année l’entraineur de l’équipe de basket d’un des clubs de Strip-tease New-yorkais les plus réputés le Headquarters Gentlemen’s Club. Pour motiver son engagement, il expliquait à l’époque : « Je ne connais pas beaucoup d’hommes qui refuseraient de regarder de jolies femmes courir nues ». Vu comme ça, en effet…

Jamais à cours d’idée, Dennis Rodman a aussi lancé Gtox, un mikshake bourré d’antioxydants censé éviter les effets de la gueule de bois. Dans un discours poignant lors de son entrée au Hall of Fame, le Panthéon du basket américain, il avait déclaré : « Je pourrais être mort, je pourrais être un dealer de drogues, je pourrais être un SDF ». Car l’homme aux cheveux multicolores revient de loin. De très loin même.

Les débuts dans la vie du jeune Dennis sont loin d’être roses. Son père, vétéran du Vietnam, déserte le domicile familial pour s’établir aux Philippines alors que son fils n’a que cinq ans. Celui-ci se retrouve seul avec sa mère et ses deux soeurs. Ce départ, Rodman ne le pardonnera jamais. Dans l’une de ses autobiographies, il tranche : « Quelqu’un m’a fait voir le jour. Cela ne signifie pas que j’ai un père ». Il passe sa jeunesse dans l’un des pires quartiers de Dallas, Texas. Sa mère le délaisse au profit de ses deux soeurs, elles aussi basketteuses et considérées comme plus talentueuse que lui.

C’est des années plus tard que la roue tourne enfin. Lors d’un camp d’été, il se lie d’amitié avec un jeune homme timide et en retrait, issu d’une riche famille de propriétaires terriens de l’Oklahoma. Celui-ci le présente à sa famille qui finit par l’adopter malgré des préjugés racistes, trop contents de voir leur fils sortir de sa coquille. Rodman vient de trouver une famille de substitution. S’en suivra la fac et une carrière qui le mènera au Panthéon du basket américain.

A la fin de son discours d’intronisation, il avait conclu, en larmes, par ces mots : « J’ai brûlé la vie par les deux bouts, c’est pourquoi je suis étonné d’être encore là aujourd’hui. Pour le futur, je veux juste être un bon père pour mes enfants ». Son ex-femme doit estimer que cela commence par payer la pension alimentaire.

→ Voici une rétrospective de sa magnifique carrière.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=VOMKqwsEm8g&ob=av3e[/youtube]