PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Les Celtics seraient-ils immortels ?

Par pierre.bohm le 2 avril 2012 Aucun commentaire

Rajon Rondo s'est amusé dans la défense du Heat lors de la victoire de son équipe (Sipa)

Oui, les Boston Celtics sont vieillissants. Oui, ils connaissent la saison la plus rude depuis leur titre de 2008. On pouvait aisément leur prédire un match compliqué dimanche 1er avril alors qu’il recevait les deuxième à l’ Est, le Heat de Miami, pour un remake de la demi-finale de conférence de l’année dernière. Et pourtant, les Celtics ont atomisé le Heat et infligé aux coéquipiers des Tres Amigos leur plus lourde défaite cette saison 91-72.

Dans le rôle de Little Boy, le meneur Rajon Rondo qui se fend d’un triple-double avec 16 points, 14 passes, 11 rebonds. C’est le cinquième triple-double de la saison pour Rajon Rondo, le 18ème en carrière, dont 14 lorsque le match était diffusé sur une chaine nationale. L’homme aime la lumière.
C’est dans le troisième quart-temps que Miami s’est effondré encaissant un rédhibitoire 31-12.

Côté Heat, peu de motif de satisfaction, à l’image d’un LeBron James d’habitude très complet qui n’a distribué aucune passe décisive, symbole d’un collectif à la dérive. Cette contre-performance, la deuxième seulement en carrière pour le King, n’était plus arrivé depuis le 26 février 2009 lors d’une lourde défaite contre les Rockets de Houston.

C’est une grosse désillusion pour le Heat après la défaite contre le Thunder d’Oklahoma la semaine dernière, dans un match qui sentait bon une possible finale. Attention à ne pas confirmer cette tendance à la baisse dans la dernière ligne droite avant les playoffs.

→ Voici quelques un des faits d’armes de Rajon Rondo durant ce match :
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Ez_tJTVWlhk[/youtube]

→ En bonus, le contre énormissime de Bradley sur Wade, lui même connu pour être le meilleur extérieur contreur de tous les temps.
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=6JvFiCPYplk[/youtube]