PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

La bataille de Los Angeles a bien eu lieu

Par pierre.bohm le 5 avril 2012 Aucun commentaire

Kobe Bryant vole entre entre les arbres des Clippers. (Sipa)

Pendant des années, il n’y avait qu’une seule équipe crédible à Los Angeles : les Lakers (16 titres). A côté d’eux, les pauvres Clippers faisait office de faire valoir, voire d’éternels loosers. Sauf que cette année, les Clippers ont fini par réussir à construire une équipe ambitieuse. Chris Paul, le meilleur meneur de jeu au monde (ou presque) est arrivé. Caron Butler, champion en titre avec Dallas aussi. Comme Blake the Quake Griffin est resté, l’équipe a vraiment de la gueule.

Kobe Bryant, encore, toujours

La rivalité de cette saison et donc exacerbé. Les joueurs avaient beau jeu de tourner sept fois leur langue de bois dans leur bouche pendant les interviews d’avant match, la rencontre a été chaude. Les L.A Lakers s’imposent contre les L.A Clippers au terme d’un match épique sur le score de 113 à 108. Kobe Bryant a été énorme (31 pts, 5 rebonds, 6 passes décisives) bien secondé par Andrew Bynum qui s’offre 36 points et 8 rebonds. Dans le rôle du Facteur X, le meneur Ramon Sessions s’offre 16 points 6 rebonds et 8 passes décisives.

Côté Clippers, il y a aussi des motifs de satisfaction malgré la défaite. Les trois stars Chris Paul (22 points 16 passes décisives),  Blake Griffin (15 points 14 rebonds) et Caron Butler (28 points, 4 rebonds) ont répondu présents. Blake Griffin s’est même payé le luxe de « postérizer » Pau Gasol avec un dunk « nasty »:

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=aqlBL9l-RMk[/youtube]

Notez la faute sifflée contre Pau Gasol qui met le coude dans le menton de Blake Griffin. Et ceci n’est que la suite d’un match qui avait mal commencé pour le pauvre Pau. Encore lui. Sur un shoot anodin tenté par un Clippers, Pau Gasol, bien placé, se prépare à prendre un rebond facile. Hélas pour l’Espagnol, il n’a pas vu l’avion de chasse derrière lui.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=zC6FwswWDHo[/youtube]

Le Heat déclenche l’orage sur le Thunder

Fallait pas les énerver. Une semaine après leur lourde défaite en Oklahoma, le Heat de Miami s’est refait contre le Thunder (98-93). LeBron James a retrouvé sa couronne de « King » (34 points, 10 passes, 7 rebonds) malgré les efforts du duo Durant-Westbrook (58 points à eux deux).

La rencontre des « papys » tourne à l’avantage des Spurs

Depuis fin mars, les « papys » de Boston connaissaient une nouvelle jeunesse. Emmené par le jeunot de la bande Rajon Rondo (encore 17 points 11 passes cette nuit) les Celtics vont beaucoup mieux. Mais cette nuit, ils sont tombés sur plus régulier qu’eux. Car les San Antonio Spurs, qu’on disait trop vieux pour véritablement briller en début de saison, bénéficient de la science tactique de coach Popovich. Et de l’expérience d’un Tim Duncan auteur de 10 points et 16 rebonds lors de la victoire de son équipe (87-86). Tony Parker a été discret (10 points 2 passes) Boris Diaw n’a pas joué. N’empêche, depuis que le président du club de Bordeaux a rejoint son pote Tony aux Spurs, ceux-ci sont sur 9 victoires consécutives, séries en cours.  Les Celtics, abordent eux les 15 jours les plus importants de leur saison, avec trois back-to-back (2 matchs en deux soirs) et un back-to-back-to-back (3 matchs en trois soirs), un nouveau défi de taille pour les coéquipier de Paul Pierce, joueur du mois de mars pour la conférence Est.

Le Top 10 de la nuit est à déguster assis pour ne pas tomber à la renverse. Comme Pau Gasol.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=XQpn4cCXvDw[/youtube]