PUBLICITÉ

Free Mobile : j’ai vu, j’en suis revenue

Par Florence Santrot le 7 novembre 2012 Commentaires

Free Mobile

Il y a de la tristesse dans ce post. Du dépit aussi. Après dix mois passés chez Free Mobile, je jette l’éponge. Ce n’est pas de gaîté de coeur – j’apprécie la marque Free pour tout ce qu’elle a pu apporter aux Français depuis 1999, son esprit frondeur et son ADN de pionnier – mais là, la coupe est pleine.

Je suis passée par bien des états avec Free Mobile :
- L’excitation de l’annonce d’une nouvelle offre qui allait tout bouleverser
- L’envie de tester ce nouveau service au plus vite
- La patience face aux premiers ratés – logiques – suite au lancement
- La satisfaction de voir le service reprendre un niveau de qualité acceptable (sans jamais être bon)
- La déception de le voir à nouveau se dégrader ces deux derniers mois (en gros)
- L’énervement  de voir Free refuser de communiquer en toute transparence sur les difficultés
- L’exaspération d’hier qui a été la goutte qui a fait déborder le vase.

Depuis plusieurs semaines, l’agacement se faisait sentir : des coups de fil jamais reçus, des SMS réceptionnés avec plusieurs heures de retard, la connexion data quasi inexistante, la réception totalement aléatoire qui affiche de la 3G ou du Edge quand, en réalité, tu ne captes pas, l’obligation de passer quelques secondes en « mode avion » pour forcer le téléphone à chercher – vraiment cette fois – le réseau… La crispation se faisait de plus en plus sentir.

Plus de 30 minutes pour télécharger une appli de 12,6 Mo

Et puis hier, comme ça, voulant sans doute faire ma rebelle, j’ai lancé la mise à jour de l’appli Facebook sur mon smartphone. Un coup de folie, je n’aurais pas dû.

Je me souviens de l’avoir fait pile poil au moment où je suis montée dans le bus qui m’emmène au bureau. Un très joli bus, la ligne 72, qui longe la Seine depuis le sud-ouest de Paris jusqu’à l’hôtel de Ville. Bref, un trajet relativement ouvert et où n’importe qui capte très bien – et en 3G – du début jusqu’à la fin ou à peu près. Tout le monde sauf moi et mon abonnement Free Mobile.

Trente minutes après avoir lancé le téléchargement de l’appli Facebook, je n’en voyais toujours pas le bout. Il a suffi de mette un pied dans les bureaux de Metro et le Wi-Fi salvateur a eu raison de ce téléchargement réticent de… 12,6 Mo. Là je me suis dit en mon for intérieur : « non mais LOL quoi » (oui, je me parle comme ça) et j’ai décidé qu’il était sans doute temps d’aller voir si l’herbe ne serait pas quand même un peu plus verte ailleurs.

J’ai assez donné, bonjour la concurrence

En janvier dernier, j’avais opté pour Free Mobile pour 1/ faire des économies 2/ tester le nouveau service. Et je l’ai fait à fond puisque j’en ai fait mon abonnement principal. Aujourd’hui, chez les concurrents, je peux garder le petit 1 mais je crois que j’ai assez donné pour le 2.

Je ne sais pas encore vers qui je vais me tourner, sans doute B & You et ses nouveaux forfaits avec la H+, mais ma décision est prise, je vais voler vers de nouvelles aventures mobiles.

Et je me dis qu’il est fort possible que je devienne une mercenaire des forfaits, à passer de l’un à l’autre au gré des nouveaux services, des couacs, des envies… Après tout la portabilité fonctionne plutôt bien et les offres sont désormais sans engagement. Rien ne dit non plus que je ne reviendrais pas un jour chez Free Mobile. Quand ils se seront sérieusement penchés sur la qualité de service. En attendant, la « pigeonne » va aller voir ailleurs si les miettes y sont meilleures.

La suite de l’histoire ici avec quelques explications importantes de Free sur leur réseau

Pour rappel, mon expérience en janvier 2012 :

Episode 1 : l’abonnement en ligne

Episode 2 : la confirmation de la portabilité

Episode 3 : la réception de la carte Sim

Episode 4 : j’ai inséré la carte Sim Free Mobile dans mon iPhone et…

Episode 5 : Chez Free Mobile à fond les ballons

Episode 6 : Passage à Free Mobile, le bilan après quelques jours

Partager
[del.icio.us] [Digg] [Facebook] [Google] [LinkedIn] [Twitter] [Windows Live] [Yahoo!] [Email]