Coup de jeune sur les compteurs de gaz. GRDF, le gestionnaire du réseau, confirme mercredi 9 mars le déploiement de Gazpar dans les 11 millions de foyers abonnés au gaz. Cet appareil capable de communiquer directement votre consommation à GRDF vous permettra d'être facturé sur des données réelles et non plus des estimations.

Ce nouveau système suscite pourtant des polémiques, tout comme le compteur électrique Linky déployé lui par ERDF. Au point que certaines communes, à l'instar de Saint -Macaire (Gironde), s'opposent à son installation.

A LIRE AUSSI 
>> 
Linky (ERDF) : présentation du nouveau compteur
>> Le nouveau compteur obligatoire Linky suscite les polémiques

Que lui reproche-t-on ?
Principales craintes formulées par les opposants : "la mise en danger très probable de la santé des habitants par les ondes électromagnétiques générées par ces compteurs, et la remise en cause certaine des libertés publiques" dans la mesure où "ces compteurs permettent de capter d'innombrables informations sur la vie privée des habitants".

Le compteur Gazpar communique en effet deux fois par jour par onde radio à un concentrateur, en moins d’une seconde, votre index de consommation. Puis dans un deuxième temps, les informations sont communiquées à GRDF par téléphonie mobile. Il est donc possible de deviner l'heure de votre douche. Mais ce n'est pas la même technologie que pour les compteurs Linky, qui utilisent, eux, le Courant porteur en ligne (CPL), que certaines personnes considèrent nocif pour les électrosensibles. 

 Quand arrive-t-il chez moi ?
Gazpar est d'abord déployé dès ce début d'année 2016 chez 150.000 clients, habitant dans 24 communes pilotes situées en Haute-Normandie, Bretagne, Ile-de-France et Rhône-Alpes. Il s'agit par exemple de Rueil-Malmaison, Nanterre, Puteaux, Lyon, Le Havre. Si vous êtes concerné, vous recevrez un courrier 30 jours avant l'intervention. Puis entre 2017 et 2022, le compteur sera déployé partout en France.

 Sera-t-il payant ?
Pas directement, l’installation du compteur ne donnera lieu à aucune facturation supplémentaire dans la mesure où les coûts liées au compteur sont inclus dans le tarif d’acheminement du gaz. D'ailleurs, l'investissement (évalué à 1 milliard d'euros) devrait être compensé par un meilleur pilotage de la consommation.

 Puis-je le refuser ?
Non, car en tant qu'abonné au gaz, vous n'êtes pas propriétaire du compteur Gazpar. C'est le même principe que pour Linky.

A LIRE AUSSI >> Linky : les communes et les particuliers peuvent-ils le refuser ?