Il a représenté le Royaume-Uni à l’Eurovision Junior
Avec sa dégaine de hipster, bonnet et grosse barbe inclus, on croyait Jack Garratt échappé d’un coffee-shop de Brooklyn. Mais non : le jeune homme de 24 ans vient de la campagne du Buckinghamshire, en Angleterre, où il s’est copieusement ennuyé avant de toucher ses premiers instruments de musique. Il a écrit sa première chanson à 12 ans et s’est mis à pratiquer tous les instruments : piano et guitare bien sûr, mais aussi harmonica, mandoline, ukulélé, trombone… A 15 ans, il est sélectionné pour représenter son pays à l’Eurovision Junior. Sa chanson, "The Girl", a fini bonne dernière…

 Il a bricolé son premier album, Phases, de A à Z
Jack Garratt est ensuite entré à l’université dans l’espoir de devenir prof. Parallèlement, il a signé dans une maison de disques indépendante pour enregistrer un album, mais il l’a vite abandonné : "Je n’étais pas fier des chansons que j’écrivais, je ne la jouais sur scène que parce que j’aimais la façon dont le public réagissait." Il a abandonné la fac, a traversé un passage à vide avant d’écrire en un an toutes les chansons de son premier album, Phases, dont il a également signé la production.

 Il sera en concert le 17 mai à La Maroquinerie
On peut dire que Jack Garratt a trouvé son style : des rythmes entêtants, un esprit soul irrésistible, des tubes pour courir dans les parcs ("Breathe Life") et des ballades pour boire un verre en terrasse avec sa moitié juste après ("The love you’re given"). Lauréat du Critic’s Choice aux derniers Brit Awards, le multi-instrumentiste est également un excellent showman, passant d’un instrument à l’autre sans jamais perdre le fil de sa voix d’or. Allez le voir le 17 mai à la Maroquinerie pour vous faire une idée : vous ne pourrez pas rester assis très longtemps. 

A LIRE AUSSI >> Brit Awards 2016 : Adele en larmes et le palmarès complet