On ne lui a même pas laissé le temps de dire au revoir. Débarqué de la présentation de Questions pour un champions à la demande de Delphine Ernotte, la nouvelle patronne de France Télévisions, Julien Lepers se livre ce vendredi matin dans une tribune publiée par le Huffington Post et intitulée "A mon corps défendant". "Je n'ai jamais été inspiré que par le respect et l'affection que je leur porte", dit-il au sujet "des hommes et des femmes de tous âges, de tous milieux sociaux et culturels, qui m'ont offert 28 années de fidélité et de reconnaissance. Il ne m'a pas été donné de les saluer avant de partir, pas plus que mon équipe."

S'il remercie France Télévisions et la société de production Fremantle Media, "sans qui cette merveilleuse connivence avec le public n'aurait pas été possible", Julien Lepers s'inquiète de son remplacement par un animateur plus jeune, Samuel Etienne. "Je redoute qu'en courant après un public jeune plutôt qu'après le véritable public de la télévision, on ne prenne le risque de ne pas rattraper le premier, et de perdre le second. La modernité, ce n'est pas réduire chacun à son genre et à son âge. La modernité, ce n'est pas lisser, banaliser, standardiser. La modernité, ce n'est pas un esprit de système." Et vlan !

Les fans de Maître Gims se précipitent vers lui

A ceux qui lui reprocheraient d'avoir transformé "Questions pour un champion" en "Julien Lepers show", l'intéressé répond sans fausse modestie : "On m'a jugé chaleureux, exaspérant, généreux, hystérique, bavard, envahissant, passionné ou excessif mais mes travers, au moins, sont devenus culte", souligne-t-il. "Je ne peux passer devant un collège sans que des ados, négligeant un instant Maître Gims, Bob Sinclar ou leur partie de Assassin's Creed se précipitent vers moi. Je n'ai pas un public, mais des publics. Mon nom est devenu une "marque" - et donc un actif - de France Télévisions".

Et l'animateur d'annoncer qu'il ne sera pas absent longtemps du petit écran. "Mes publics me retrouveront bientôt là où l'on m'attend... et aussi là où l'on ne m'attend pas", promet-il. Mercredi, dans le Grand Show sur Non Stop People, le journaliste Paul Wermus affirmait que Julien Lepers "croule sous les propositions des chaines privées", révélant qu'on pourrait le voir dès le mois de février aux côtés de Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste. "A mon avis c’est un chroniqueur top, ce n’est pas comme les autres, lui il est formidable. Et si ce n’est pas sur cette chaine, ce sera sur une autre."

A LIRE AUSSI >> Samuel Etienne à la place de Julien Lepers, vraiment ?