Alizée tourne une page. La chanteuse n'a pas attendu longtemps pour rebondir après l'accueil difficile réservé à son précédent album, Une enfant du siècle. Boucles électroniques, influences d'Andy Warhol et de Giorgio Moroder, le disque s'est révélé trop éloigné de son répertoire habituel. "C'était surtout une expérience différente, comme une parenthèse, confie l'intéressée. Je crois que les chansons n'étaient pas destinées au grand public, c'est aussi pour ça que j'avais envie d'un disque plus simple." Son cinquième album, intitulé 5, s'est construit comme un écho à la variété française des années 1960, d'un point de vue très masculin.

Adrien Gallo, Thomas Boulard et Jean-Jacques Goldman au casting

On retrouve ainsi à l'œuvre des auteurs comme Adrien Gallo (BB Brunes) et Thomas Boulard (Luke), mais aussi d'autres chanteurs comme Séverin, Bartone et Olivier Volovitch. Jean-Jacques Goldman a aussi joué le jeu pour l'ex-lolita, même si ses deux chansons ont été gardées au chaud pour le moment. Enregistré avec un orchestre symphonique, cet album marque également un tournant au niveau des textes et dépeint une Alizée comme on l'avait jamais entendue.

Qu'elle aborde la lassitude amoureuse dans 10 ans, la séduction dans Boxing club ou qu'elle se mue en vipère dans l'excellent Dernier souffle, la chanteuse prend un malin plaisir à écorner son image. "Je montre les dents, mais c'est aussi mon caractère, sourit la jeune femme. C'est vrai que j'affiche moins souvent cette facette de ma personnalité. J'ai l'image d'une fille polie, souriante et gentille, les gens pensent toujours que j'ai 16 ans !"

Une James Bond girl à la française

Pourtant, il est loin le temps où Alizée se dandinait sur tous les plateaux de télévision dans des tenues affriolantes. La miss fêtera ses 30 ans l'année prochaine et rêve plutôt d'un quotidien tranquille dans sa Corse natale. "Je pense que c'est un peu le cas pour toutes les personnalités qui ont commencé jeunes, analyse t-elle. On ne nous voit pas grandir. On m'appelle toujours la petite, ça me fait plaisir mais les gens ne voient pas le temps passer."

Autre nouveauté, le pied évident qu'elle prend dans ses clips, à l'image de celui du single A cause de l'automne, dans lequel elle prend les poses d'une James Bond girl. Et pourquoi pas un premier rôle au cinéma ? "J'ai déjà eu quelques propositions, mais aucun coup de cœur, révèle t-elle. Ça me tenterait bien d'avoir un rôle improbable, à l'opposé de ce que je suis, où je dois me dépasser." A bon entendeur...