Honneur aux plus anciens : le groupe ZZ Top, fondé en 1971, a ouvert le bal d'Hellfest 2013. C'est peu dire s'ils tranchaient avec le code vestimentaire noir et souvent gothique du festival : les chanteurs à lunettes noires et barbes rousses n'ont rien renié de leurs racines du sud des Etats-Unis pour assurer le show : chapeaux mous, vestes brodées, guitares multicolores...

Approcher, ou même filmer de près les célèbres sexagénaires, a relevé de l'exploit tant pour les médias - pratiquement tous interdits de captation d'extraits du concert - que pour le public de 40 000 personnes tassées devant la grand scène. Si les chanteurs ont dans l'ensemble peu communiqué avec la foule, se contentant de montrer leurs talents de rockers dans un show millimétré d'une heure, sans rappel, leurs tubes ont fait mouche.

A soixante ans, toujours fans de Kiss

Tandis qu'un groupe de heavy metal pur, les britanniques de Bullet for my Valentine, assuraient l'entre-deux, la plaine s'est peuplée d'un nouveau public aux visages maquillés en blanc et parsemés d'étranges balafres ou d'étoiles noires: les fans de Kiss, groupe fondé en 1972 aux Etats-Unis.

Au milieu de cette foule, tellement dense qu'il n'était plus possible, à 23 h, de s'y mouvoir, Joël, Michel, Bruno et Mino, la soixantaine en moyenne, comme les chanteurs sur scène, portaient tous des bonnets de père Noël noirs à pompons blancs. Mino rigolait: "Ma fille va finir par me dire: 'Papa, c'est plus de ton âge'. Mais j'espère bien pouvoir continuer assez pour emmener mon petit-fils à son premier Hellfest...".
Le Hellfest s'est déroulé du 21 au 23 juin. Plus de 100 000 accros de metal venus de toute l'Europe ont participé à cette grand messe en noir.