C'est notre version des Golden Globes. Le 18 janvier prochain, un mois avant les Césars, la presse étrangère basée à Paris récompensera les meilleurs films français de l'année. Deux films se détachent des nominations annoncées aujourd'hui : De rouille et d'os, de Jacques Audiard, et Camille Redouble, de et avec Camille Lvosky, avec cinq citations chacun. Dans la catégorie meilleur films, ils seront opposés à Amour, de Michael Haneke ; Holy Motors de Leos Carax et Les Adieux à la reine, de Benoît Jacquot.

Dans la catégorie meilleur acteur, Jean-Louis Trintignant part avec les faveurs des pronostics pour sa performance glaçante d'émotion dans Amour. Face à lui, on retrouve le Belge Mathias Schoenaerts (De rouille et d'os), Jérémie Renier (Cloclo), Denis Lavant (Holy Motors) et Guillaume Canet (Une vie meilleure).

Des prix qui annoncent les Césars

Chez les actrices, la partenaire de Trintignant, Emmanuelle Riva, sera opposé à Marion Cotillard (De rouille et d'os), Catherine Frot (Les Saveurs du Palais), Noémie Lvosky (Camille Redouble) et la surprenante Corinne Masiero pour son interprétation très brute d'une femme dans la précarité dans Louise Wimmer, le premier film de Cyril Mennegun.

A l'instar des Golden Globes, qui donnent une indication des futurs nominés, voire des lauréats des Oscars, les Lumières ne sont jamais très loin de donner le palmarès des Césars. L'an dernier, The Artist avait élu meilleur film et Omar Sy meilleur acteurs aux dépens de Jean Dujardin. Bérénice Béjo avait elle remporté le Lumière de la meilleure actrice avait d'être couronnée aux Césars.

La liste complète des nominations :

MEILLEUR FILM

AMOUR de Michael Haneke
DE ROUILLE ET D’OS de Jacques Audiard
CAMILLE REDOUBLE de Noémie Lvovsky
HOLY MOTORS de Leos Carax
LES ADIEUX A LA REINE de Benoît Jacquot

MEILLEUR REALISATEUR

JACQUES AUDIARD pour De rouille et d’os
LEOS CARAX pour Holy Motors
MICHAEL HANEKE pour Amour
NOEMIE LVOVSKY pour Camille redouble
CYRIL MENNEGUN pour Louise Wimmer

MEILLEUR SCENARIO

JACQUES AUDIARD, THOMAS BIDEGAIN pour De rouille et d’os
LEOS CARAX pour Holy Motors
BENOIT JACQUOT, GILLES TAURAND pour Les Adieux à la Reine
NOEMIE LVOVSKY, MAUD AMELINE, PIERRE-OLIVIER MATTEI, FLORENCE SEYVOS pour Camille redouble
VALERIE ZENATTI, THIERRY BINISTI pour Une bouteille à la mer

MEILLEURE ACTRICE

MARION COTILLARD pour De rouille et d’os de Jacques Audiard
CATHERINE FROT pour Les saveurs du palais de Christian Vincent
NOEMIE LVOVSKY pour Camille redouble de Noémie Lvovsky
CORINNE MASIERO pour Louise Wimmer de Cyril Mennegun
EMMANUELLE RIVA pour Amour de Michael Haneke

MEILLEUR ACTEUR

GUILLAUME CANET pour Une vie meilleure de Cédric Kahn
DENIS LAVANT pour Holy Motors de Leos Carax
JEREMIE RENIER pour Cloclo de Florent Emilio Siri
MATHIAS SCHOENAERTS pour De rouille et d’os de Jacques Audiard
JEAN LOUIS TRINTIGNANT pour Amour de Michael Haneke

MEILLEUR ESPOIR FEMININ

AGATHE BONITZER pour Une bouteille à la mer de Thierry Binisti
JUDITH CHEMLA, JULIA FAURE, INDIA HAIR pour Camille redouble de Noémie Lvovsky
IZIA HIGELIN pour Mauvaise fille de Patrick Mille  
SOFIIA MANOUSHA pour Le noir (te) vous va si bien de Jacques Bral
SOKO pour Augustine d’Alice Winocour

MEILLEUR ESPOIR MASCULIN

CLEMENT METAYER pour Après mai d’Olivier Assayas
STEPHANE SOO MONGO pour Rengaine de Rachid Djaïdani
PIERRE NINEY dans Comme des frères d’Hugo Gélin
MAHMOUD SHALABY pour Une bouteille à la mer de Thierry Binisti
ERNST UMHAUER pour Dans la maison de François Ozon

MEILLEUR FILM FRANCOPHONE (Hors de France)

A PERDRE LA RAISON de Joachim Lafosse
LAURENCE ANYWAYS de Xavier Dolan
LA PIROGUE de Moussa Touré
L’ENFANT D’EN HAUT  de Ursula Meier
MONSIEUR LAZHAR de Philippe Falardeau