L'insoutenable légèreté, les années 1980, jusqu'au 23 mai
Le Centre Pompidou a fouillé dans son fonds photographique pour en exhumer des œuvres représentatives des années 80, et quelques vidéos. Malgré des explications un peu confuses, qui veulent replacer les œuvres dans leur espace urbain ou leurs classes sociales, on y a le plaisir de voir des œuvres populaires comme la pochette de l'album La Notte, La Notte d'Etienne Daho, réalisée par Pierre et Gilles, des clichés de Martin Parr... Et surtout, en fond de salle, une belle série de portraits de Grace Jones, "déconstruits" avec fantaisie et humour par Jean-Paul Goude.

Tremplin des Talents spécial Bondy Blog, jusqu'au 6 mars
Le Studio 13/16, au sous-sol, accueille le Bondy Blog pour une programmation spéciale "Tremplin des talents". Cet espace participatif invite les ados à évoquer des sujets de société qui les touchent, à confronter leurs idées et leur créativité. Des ateliers animés par des artistes et des personnalités les encouragent à s'exprimer au moyen de l'écrit, de la parole, de la vidéo... Sans censure, avec beaucoup de liberté, on y apprend de nouveaux moyens d'expression et d'affirmation de soi. Ne manquez pas la conférence de rédaction publique, mercredi à 17 heures.

Work/Travail/Arbeid, d'Anne Teresa de Keersmaeker, jusqu'au 6 mars
Quand on a les jambes lourdes d'avoir cavalé d'une salle à l'autre, on peut se reposer tout en s'initiant au travail d'Anne Teresa de Keersmaeker : la chorégraphe flamande a imaginé une "exposition dansée", Work/ Travail/Arbeid. Pendant 9 heures, soit la durée d'une journée de travail ordinaire, 17 danseurs dansent en alternance dans le grand espace nu de la Galerie Sud, accompagnés de discrets musiciens. Le public est invité à s'asseoir par terre, à déambuler autour des danseurs, à partir et à revenir n'importe quand. On assiste ainsi à une chorégraphie sans début ni fin, une jolie boucle que l'on regarde sans voir le temps passer.

A VOIR AUSSI >> PHOTOS - Arpentez le magnifique monde de désolation d'Anselm Kiefer