Ils auraient déjà leur ticket pour la Croisette
Six ans après No Country for Old Men, les frères Coen seraient de retour à Cannes avec Inside Llewyn Davis, interprété par Carey Mulligan, John Goodman et Justin Timberlake. Un concert de JT sur les marches avec son pote Jay-Z ? Pas impossible puisque ce dernier devrait accompagner l'équipe de The Great Gatsby, le film d'ouverture dont il a signé la BO. Prix de la mise en scène pour Drive en 2011, Nicolas Winding Refn reviendrait avec Only God Forgives et sa star, Ryan Gosling. Palme d'Or en 1989 avec Sexe, Mensonges et Vidéo, Steven Soderbergh viendrait lui présenter Behind the Candelabra, le biopic de Liberace avec Michael Douglas, tourné pour la chaine HBO. L'Iranien Asghar Farhadi serait lui de la partie avec Le Passé, tourné en France avec Bérénice Bejo. Côté français, on attend le nouveau Arnaud Desplechin, Jimmy Picard, avec Benicio Del Toro et Mathieu Amalric. Mais aussi le couple Guillaume Canet-Marion Cotillard pour Blood Ties, réalisé par le premier. L'actrice pourrait être présente deux fois en compétition si le festival retient Nightingale, le nouveau James Gray avec Joaquin Phoenix et Jeremy Renner. Egalement dans les starting blocks : Nebraska, d'Alexander Payne et All is lost, de J.C. Chandor, avec Robert Redford.

Ils n'ont pas fini leur film à temps
Dans cette catégorie figurent Steve McQueen, révélé à Cannes avec Hunger, et qui n'a pas terminé Twelve Years A Slave, avec son acteur fétiche Michael Fassbender, Brad Pitt et Quvenzhane Walis, la petite héroïne des Bêtes du sud sauvage. Dommage pour le tapis rouge. Même sort pour The Butler, de Lee Daniels, Foxcatcher, de Bennett Miller, Her de Spike Jonze ou encore August : Osage County, de John Wells.

Ils boudent la Croisette
C'est le cas de Pedro Almodovar, qui n'a pas attendu le mois de mai pour sortir en France Les Amants Passagers, sa dernière comédie. Mais aussi de Woody Allen, qui préfèrerait zapper la Croisette avec Blue Jasmine, interprété par Cate Blanchett et Alec Baldwin.

Ils n'ont pas envie de Cannes
Grace of Monaco, le biopic de Grace Kelly réalisé par Olivier Dahan, semble promis au festival de Toronto, en septembre, en dépit de son casting prestigieux. Objectif ? Les Oscars 2014. Reste que sa star, Nicole Kidman, pourrait faire partie du jury croient savoir nos confrères du Parisien.

Il n'est pas le bienvenu sur les marches
Officiellement, The Nymphomaniac, de Lars Von Trier, est encore en cours de montage. Officieusement, on peut se demander si la polémique déclenchée en 2011 par le réalisateur danois après ses propos sur le nazisme ne l'ont pas exclu d'office pour cette édition du festival. Lequel est présidé par Steven Spielberg, qui doit modérément apprécier les blagues sur le IIIe Reich.