Scarlett Johansson. Ses grands yeux bleus, sa voix suave, ses courbes généreuses, ses lèvres pulpeuses. La Marylin Monroe du XXIe siècle ne laisse personne indifférent. L’Américaine de 29 printemps, aujourd’hui installée à Paris, était l’invitée exceptionnelle de la 39e Nuits des César. Quentin Tarantino lui remettait à l’occasion un César d’honneur pour ses (déjà) 17 ans de carrière. Un fait rare dans l’histoire de l’Académie puisque celle-ci récompense en général, des personnalités en fin de carrière. Resplendissante de beauté, l’actrice a évidemment, été l’objet de tous les regards.

Si Scarlett Johansson est follement amoureuse de son Romain Dauriac, présent à ses côtés pendant la cérémonie, nombreux sont les hommes de l’assistance qui ont tenté de jouer de leurs charmes pour attirer l’attention de la belle. De Stéphane de Groodt à Kev Adams. Le premier voulait qu’elle vienne le chercher sur scène, le second la prenait en photo avec son smartphone depuis son pupitre.

"Waouh Scarlett !"

Le réalisateur américain y est allé aussi de son petit compliment. "J’aurais vraiment voulu voter pour vous aux Oscars, pour votre prestation dans le film dans Her de Spike Jonze, mais comme cet honneur m’a été volé, j’ai doublement plaisir à vous remettre ce prix en France, Scarlett". Quentin Tarantino rappelait ainsi que la jeune femme, qui prête sa voix à un logiciel qui cajole le célibataire joué par Joaquin Phoenix, n'a pas été retenue par l'Académie.

Si les hommes étaient à ses pieds, les femmes aussi. Cécile de France s’est, elle aussi, lancée dans une petite déclaration d’amour au ton humoristique: "Je voudrais maintenant m'adresser à toi, toi que je vois depuis le début, toi qui est là au premier rang, qui me regarde, qui me dévisage, qui m'écoute, me désire, me jalouse aussi et je te comprends. Oui, je parle de toi Scarlett. Waouh Scarlett!"