Si l'effet yoyo des régimes est la hantise de beaucoup, Christian Bale, lui, en a souvent profité. Mais par peur de faire souffrir une nouvelle fois son corps, l'acteur britannique vient de renoncer à jouer dans le biopic consacré à Enzo Ferrari, selon le site américain Deadline. Le long-métrage, réalisé par Michael Mann, doit se concentrer sur 1957, année au cours de laquelle Enzo Ferrari a conçu le fameux moteur V6.

Pour interpréter le constructeur automobile, Christian Bale était censé prendre du poids, trop en pas assez de temps. Une contrainte qui l'a incité à jeter l'éponge. Christian Bale est pourtant un acteur qui multiplie les transformations physiques radicales.

Plus ou moins 50 kilos sur la balance

En 2005, pour The Machinist, il avait ainsi perdu 28 kilos. Il avait expliqué que pour ce film, dans lequel il interprète un insomniaque paranoïaque, il n'avait mangé qu'une boîte de thon et une pomme par jour pendant trois mois jusqu'à ne peser que 55 kilos. Il voulait d'ailleurs en perdre dix de plus mais les producteurs, inquiets pour sa santé, avaient refusé.

Il était ensuite très rapidement remonté jusqu'à 90 kilos pour son rôle musclé dans Batman Begins avant de redevenir très mince comme ex-toxico dans The Fighter. Pour le thriller American Bluff, il s'était astreint à un régime à base de cheesburgers et de donuts. Résultat : il affichait à l'écran un bel embonpoint et plus de 100 kilos sur la balance ! Visiblement, l'acteur qui fêtera à la fin du mois ses 42 ans, souhaite désormais se ménager.

A LIRE AUSSI

>> Notre rencontre avec Christian Bale : "Il faut éviter de vouloir tout contrôler"