La littérature jeunesse vient de perdre l'un des siens. Les éditions Thierry Magnier et les éditions du Rouergue ont annoncé ce vendredi la mort de Claire Franek à l'âge de 49 ans. L'auteur et illustratrice de livres pour enfants s'était fait connaître du grand public en 2014 grâce à... Jean-François Copé. Sur le plateau du Grand Jury de RTL-LCI-Le Figaro, celui qui était alors patron de l'UMP avait feuilleté en direct Tous à poil !, sorti trois ans auparavant.

L'ouvrage met en scène plusieurs personnages à poil dont une mamie, une maîtresse, un docteur et un président directeur général. De quoi pervertir les enfants et leur inculquer le non-respect de l'autorité, selon Jean-François Copé dont le ''sang n'a fait qu'un tour'' à la lecture de cet album.

''Un humanisme joyeux''

Pour les auteurs – Claire Franek et son compagnon Marc Daniau –, il s'agissait davantage d'"apporter un regard décomplexé sur la nudité" que de former de futurs anarchistes. A la suite de cette polémique, de nombreux acteurs de l'édition s'étaient mobilisés pour défendre Tous à poil !, qui n'est bien évidemment pas le seul titre de la bibliographie de Claire Franek.

Après avoir commencé sa carrière en 1996 avec la publication de l'album Qui est au bout du fil ?, Claire Franek a signé une quarantaine d'autres livres. Vendredi, ses éditeurs lui ont rendu hommage : ''Avec ses personnages drôles et colorés, son humanisme joyeux, Claire Franek a fait du livre pour enfants un lieu d’inventivité, d’intelligence, de liberté et d’humour''.

A LIRE AUSSI
>> "Tous à poil" : quel est ce livre pour enfants qui indigne Copé ?
>> Des libraires nordistes posent nus pour défendre "Tous à poil"