L'ouvrage, paru en coffret de deux volumes, a d'abord été tiré à 4 000 exemplaires. Son prix élevé (59 euros) et sa réputation de livre maudit n'ont pas empêché Mein Kampf d'être dores et déjà un succès de librairie. L'Institut d'histoire contemporaine de Munich (IFZ), qui est à l'origine de cette réédition ajoutée d'un copieux appareil critique, a enregistré 15 000 pré-commandes le jour de sa parution, 8 janvier. Un nouveau tirage est actuellement en cours.

Les acheteurs sont en majorité des passionnés d'histoire

"C'est vrai", la demande est énorme, a reconnu Simone Paulmichl, la porte-parole de l'IFZ. Ceux qui ont commandé l'ouvrage publié en deux volumes doivent "tabler sur un certain délai d'attente" avant de recevoir leur exemplaire, a-t-elle ajouté.

"D'après ce que nous rapportent les libraires, il y a beaucoup d'historiens ou de scientifiques" qui souhaitent acquérir ce pamphlet à des fins pédagogiques. "Mais il touche aussi un public plus large de clients qui s'intéressent à la politique et à l'histoire en général" et veulent savoir ce que le dictateur nazi a vraiment écrit, selon Mme Paulmichl.

La porte-parole a en revanche assuré qu'il n'y avait "en aucun cas des signes" que cette demande accrue puisse venir de nostalgiques du IIIe Reich ou de néonazis, rappelant que l'ouvrage était assorti de 3 500 notes historiques et critiques. Une traduction française doit paraître chez Fayard en cours d'année.

A LIRE AUSSI >> Fayard rééditera bien "Mein Kampf" en 2016