L'un est normalien et vient de faire son coming out spirituel, l'autre est la figure de proue d'une littérature trash. Eric-Emmanuel Schmitt et Virginie Despentes ont été désignés ce mardi comme nouveaux membres de l'Académie du Prix Goncourt. Eric-Emmanuel Schmitt a été élu au couvert d'Edmonde Charles-Roux. La romancière, âgée de 95 ans, a préféré céder sa place pour raison de santé.

De quarante ans son cadet, Eric-Emmanuel Schmitt devrait sans problème s'enfiler les romans retenus par le jury du plus prestigieux des prix littéraires. Normalien et grand amateur de théâtre, il a, en effet, appris à "avaler dix ou quinze livres en une semaine". Le tout en continuant à écrire bien évidemment. Dans son dernier roman paru à l'automne dernier, La nuit de feu, il raconte sa crise mystique survenue alors qu'il était un jeune homme perdu dans le désert.

Déjà membre du prix Femina

Virginie Despentes, elle, va remplacer Régis Debray, pris par d'autres obligations professionnelles. Pour siéger au Goncourt, l'auteur de ''Baise-moi'' et de "Vernon Subutex" devra démissionner du jury du prix Femina.

L'arrivée de ces deux nouveaux membres promet de belles discussions littéraires au sein de l'Académie Goncourt présidée par Bernard Pivot. Les dix membres du jury désigneront en novembre prochain le successeur de Mathias Enard, récompensé en 2015 pour Boussole, roman encyclopédique sur le Moyen-Orient.

A LIRE AUSSI >> Alors, il est comment le prix Goncourt ? Metronews a lu "Boussole" pour vous