L'image est belle comme une photo. Celle d'une petite nonne aux yeux noirs, consolant sa tante dont on vient d'apprendre la blessure intime. Bien d'autres instantanés restent en mémoire après la projection d'Ida, tant les plans sont beaux, ouatés par un noir et blanc dont on admire les mille nuances. Ida n'est pas seulement une réussite esthétique : le film de Pawel Pawlikowski, qui a tendance à rafler des prix dans tous les festivals où il est présenté, réussit à faire d'un sujet âpre un histoire simple et émouvante, dans un monde qui paraît à la fois très loin et très proche.

Peu de moyens pour beaucoup d'effets

Ce monde, c'est la Pologne communiste des années 60. Ida, une jeune nonne orpheline, s'apprête à prononcer ses vœux. Alors qu'elle se croyait sans famille, elle rencontre une tante qui lui apprend que ses parents étaient juifs. Cette tante, juge à la retraite qui boit, fume et sort pour noyer son malheur, l'emmène dans son village natal pour chercher ce qui est arrivé à sa famille pendant la guerre. Avec trois fois rien – des plans muets, un morceau de Coltrane, une simple phrase -, une tendresse pudique rapproche Ida et Wanda. Alors que la triste vérité sort littéralement de terre, la jeune fille découvre pour la première fois la vie hors du couvent. Agata Trzebuchowska pourrait avoir trouvé dans Ida le rôle de sa vie, mais la jolie Varsovienne a d'autres projets : "Je ne suis pas une comédienne professionnelle. Pawel m'a choisie par accident, on s'est rencontrés dans un café de Varsovie. Ça a été une merveilleuse expérience, mais je ne veux pas être actrice." Elle se concentre sur ses études d'histoire de l'art, songe à la mise en scène, plutôt pour le théâtre. On s'amuse du contraste entre son visage grave à l'écran et le grand sourire qu'elle affiche dans la vie : « Quand je me vois à l'écran, c'est vraiment bizarre, voire embarrassant », avoue-t-elle avec une modestie sincère. "On a beaucoup répété les scènes, mais je me suis surtout appuyée sur Agata Kulesza, qui joue ma tante. Sans elle, je n'y serais pas arrivée." Ce petit bijou sortira en France le 12 février.