Il y a des coupes de cheveux qu'on n'oublie pas. Uma Thurman dans Pulp Fiction, le casque de Mireille Darc, la coupe garçonne de Jean Seberg ou encore la choucroute de Brigitte Bardont en font partie. Plus récemment, c'est la coupe de Jennifer Aniston qui a défrayé la chronique lorsqu'elle tournait dans la série Friends. 

Dès les années 90, son petit carré dégradé couleur miel est rapidement devenu un "best seller" dans les salons de coiffure du monde entier, faisant de Chris McMillian, son créateur, un coiffeur à la mode

Et la drogue créa la coiffure la plus tendance du début des années 2000

Cette coupe, devenue tendance à la vitesse de la lumière vient de révéler tous ses secrets. Chris McMillian vient en effet d'avouer dans une interview à Women's Wear Daily qu'il était sous l'emprise de substances illicites à l'époque. "J’étais défoncé quand j’ai créé cette coiffure. Je suis sobre depuis 14 ans, donc je peux me permettre de le dire".

Rien d'étonnant finalement lorsqu'on se souvient que la star avait déclaré en 2011 que cette coupe était "la plus moche qu'elle ait jamais vue" lors d'une interview au magazine Allure. Voici donc comment la drogue a créée l'une des coupes de cheveux les plus tendances du début des années 2000. Décidément, il y a des secrets qui ne méritent sans doute pas d'être révélés.