Des rebondissements renversants, des scènes d'action épiques, des dilemmes moraux insoutenables et des acteurs au top... La saison 4 de Game of Thrones, qui s'est achevée dimanche soir aux Etats-Unis, a tenu toutes ses promesses. Avec 7,1 millions de téléspectateurs sur la chaîne HBO, l'épisode 10, "The Children", a fait jeu égal avec la finale de la NBA remportée par les Spurs de Tony Parker. Un score au-dessus de la moyenne de la saison, autour de 6,8 millions de téléspectateurs en première diffusion.

Depuis son lancement, Game of Thrones enregistre une progression constante, à un niveau jamais vu dans l'histoire de la télé américaine. La première saison était suivie par 2,52 millions d'Américains en première diffusion, la deuxième par 3,80 millions de téléspectateurs et la troisième par 6,8 millions. Lorsqu'on sait que les producteurs ont prévu de s'arrêter au bout de 7 saisons, on se dit que les records n'ont pas fini de tomber.

Plus fort que les Sopranos

Mais ce n'est pas tout ! Avec les rediffusions et la diffusion en VOD, la saison 4 de la saga, inspirée des romans de George R.R. Martin, atteint un score moyen de 18,6 millions de fidèles. Ce qui fait désormais d'elle la série la plus populaire de l'histoire de HBO, devant Les Sopranos, qui cumulait jusqu'à 18,2 millions d'admirateurs du regretté James Gandolfini, alias Tony Soprano. Un record qui a tenu plus de sept ans.

Série la plus piratée au monde 2013 devant Breaking Bad et The Walking Dead, d'après les statistiques du site BitTorrent, Game of Thrones, devrait encore l'être à la fin de l'année. La première s'est achevée après cinq saisons alors que la deuxième ne reviendra qu'en octobre prochain. A moins que la saison finale de True Blood, que proposera également HBO, à partir du dimanche 22 juin, ne vienne lui faire de l'ombre. Rien n'est moins sûr...