Gilles Jacob, 83 ans en juin, annonce qu'il quittera la présidence du Festival de Cannes en 2015, dans un entretien avec la rédaction de Nice Matin qui paraîtra samedi et révélé par l'AFP.  "J’ai promis plusieurs fois à ma femme d’arrêter. Cette fois, je vais le faire", a confié Gilles Jacob, qui préside le grand rendez-vous cannois depuis 2001, après avoir exercé les fonctions de délégué général depuis 1977. En 2011, le conseil d’administration du Festival de Cannes avait reconduit Gilles Jacob et Thierry Frémaux aux fonctions de président et délégué général pour trois ans. Le mandat de Gilles Jacob devait s’achever initialement à l’été 2012, après la 65e édition.

"Tout le monde peut devenir directeur du festival"

Reste à savoir qui remplacera cette figure emblématique à la tête du Festival. Selon lui, "tout le monde peut devenir directeur de festival !". Il l'expliquait en 2009 dans une interview accordée à Amazon.fr à l'occasion de la sortie de son livre La vie passera comme un rêve. " Ce sont les hasards, la chance, le travail qui vous amènent là. L’idée, c’est que tout le monde peut un jour prétendre à ce poste-là. C’est le rêve américain du type en patin à roulettes qui portent les plis dans les studios et qui devient Spielberg. C’est un rêve que je trouve amusant et sympathique." Les prétendants devront encore patienter trois ans.