Pas moins de 600 journalistes étaient présents à Tokyo hier pour la conférence de presse d’Hayao Miyazaki, l’une des rares qu’il aura donné au cours de sa vie. Une semaine après l’annonce de la fin de sa carrière, le génie de l’animation a enfin expliqué pourquoi il souhaitait prendre sa retraite : "Je voudrais oeuvrer pour au moins 10 ans de plus, mais je pense que faire des longs-métrages n’est plus mon travail".

Parmi les raisons évoquées : le temps investit sur chaque réalisation. Son tout dernier film Kaze Tachinu* (Le vent se lève) a pris cinq ans. Et à son âge, il estime ne plus pouvoir se consacrer aussi longtemps à un projet : "Si je pensais au prochain film, cela prendrait six ou sept ans. Je vais avoir 73 ans et j’en aurais alors 80, à la fin".

Une volonté d’arrêter les gros projets... Seulement ?

Ce n’est pas la première fois que le maître japonais de l’animation exprime son désir d’arrêter les films qui demandent trop d’investissement. Mais pourra-t-on cependant retrouver Hayao Miyazaki sur de nouveaux projets à l’avenir ? Et bien la réponse est oui ! "Il y a beaucoup de choses que j'aimerais faire en dehors de l'animation, ou à tout du moins essayer. Je vais être libre, a-t-il expliqué. Toutefois, tant que je pourrai prendre ma voiture pour aller au studio, j’irai. Ce que je voudrai faire, je le ferai".

Et de conclure de façon sibylline "Ma vie ne changera pas beaucoup. Je continuerai d’aller au studio tous les jours. Mon rêve est de me reposer le dimanche. Je me demande si cela sera possible...". A croire que ce n’est qu'un au revoir, pas un adieu.

*En salles le 15 janvier 2014