Pour Ingrid Chauvin, le pire est arrivé le 25 mars 2014. Ce jour-là, l'actrice a perdu sa petite fille, Jade, atteinte d'une malformation cardiaque, qui est décédée à l'âge de 5 mois. Aujourd'hui, Ingrid Chauvin est de nouveau enceinte, une joie qu'on image ternie par le précédent drame. Pour évoquer cette situation particulière, elle a choisi de venir témoigner dans ''Les Maternelles'', une émission qui sera diffusée lundi 14 mars sur France 5 à partir de 9 heures.

Ingrid Chauvin interviendra aux côtés de parents qui ont vécu la même chose dans le cadre d'un dossier intitulé ''Comment accueillir un nouvel enfant quand on a perdu un bébé ?'' Sur le plateau, la psychanalyste et psychiatre Marie-Josée Soubieux apportera son éclairage de professionnelle.

A LIRE AUSSI >> Ingrid Chauvin publie une lettre poignante après la mort de son bébé

Dans un premier extrait diffusé par la chaîne, Ingrid Chauvin avait expliqué avoir chois cette émission pour sa ''bienveillance''. Dans une seconde vidéo, qui vient d'être dévoilée par Télé Loisirs, la comédienne apparaît apaisée dans l'attente de son accouchement même si rien ne peut être oublié. Interrogée par l'animatrice Sidonie Bonnec, elle a ainsi confié qu'elle parlait régulièrement de Jade à l'enfant qu'elle porte.

''Elle fait partie de mon quotidien. Elle fait partie de ma vie, elle est omniprésente. J'ai une relation très particulière avec elle, très personnelle. C'est délicat d'en parler mais je me sens en relation avec elle'', a-t-elle raconté.

A VOIR AUSSI >> VIDEO - Les premières images d'Ingrid Chauvin, invitée des "Maternelles" pour évoquer sa future maternité

Ce deuil ne l'a cependant pas empêchée de mener à bien son projet de grossesse. Dans son autobiographie, A cœur ouvert, sorti il y a tout juste un an, elle évoquait déjà son désir d'avoir un nouvel enfant. ''Je sais que je serai une maman très angoissée, forcément.'' Mais visiblement, elle semble avoir trouvé les clés pour avancer.

''On est tous l'enfant d'après. On est l'enfant d'après un petit frère qui existe, d'après une première histoire d'amour, d'après un divorce, d'après une rencontre. On a tous une histoire à porter plus ou moins équilibrée, douloureuse, joyeuse ou difficile. Avec nous, c'est un peu plus délicat'', a-t-elle raconté dans ''Les Maternelles''.

Témoigner pour apaiser

Pourquoi évoquer cette douleur en public ? Dans une interview, Ingrid Chauvin nous avait confié : ''Tant qu'on n'a pas vécu ce drame, c'est impossible de le comprendre. Je suis devenue un peu la porte-parole de ces parents et j'essaie, en toute humilité, de les apaiser avec mes mots. Ça ne guérit peut-être pas, mais ça fait du bien''.

A LIRE AUSSI
>> Notre interview d'Ingrid Chauvin : ''On ne fait jamais le deuil d'un enfant''