C'est une info pour le moins surprenante, qui n'a pas échappé à tout le monde. En début de semaine, la presse américaine révélait le contenu du "gift bag", le panier garni remis comme chaque année aux acteurs, actrices et réalisateurs nominés à la 88e cérémonie des Oscars, qui se déroulera à Los Angeles le 28 février. De la nourriture bio pour animaux, un sex toy, des soins en clinique de chirurgie esthétique... mais surtout un voyage de dix jours en Israël, dans un établissement de luxe, aux frais des autorités locales.

Imaginez donc un peu la scène : 26 stars, parmi lesquelles Leonardo DiCaprio, Matt Damon, Sylvester Stallone, Jennifer Lawrence, Kate Winslet ou encore Steven Spielberg, débarquant tous ensemble à l'aéroport de Tel Aviv pour un séjour aux frais du contribuable local, dans le contexte géopolitique qu'on connaît... "Leur visite aura aura une énorme résonance auprès de leurs millions de fans", admet Yariv Levin, le ministre israélien du tourisme qui débourserait la bagatelle de 55 000 dollars par tête pour assurer le confort – et la sécurité – de ces VRP de grand luxe.

"Il n'y a pas de Hunger Games à Gaza"

Une invitation, un brin surréaliste, jugée purement insupportable par Omar Barghouti militant palestinien des droits de l’homme et co-fondateur du mouvement Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS). En invitant ces stars, Israël "essaie de combattre son isolement international croissant avec des pots de vins", juge-t-il dans un entretien accordé à l'agence AP. "Il n'y a pas de Hunger Games à Gaza", ajoute-il en référence à la saga fantastique dont Jennifer Lawrence, est la vedette. "Mais la faim pour de vrai."

Reste maintenant à savoir si les stars en question accepteront l'invitation, au risque d'être instrumentalisées par les autorités israéliennes. Ou si elles déclineront poliment. Depuis plusieurs années, le conflit israélo-palestinien est source de controverse à Hollywood. L'an dernier, les acteurs espagnols Penelope Cruz et Javier Bardem s'étaient attirés les foudres de nombreuses personnalités américaines, pro-israéliennes, lorsqu'ils avaient signé une pétition demandant aux Etats-Unis de condamner les actions militaires d’Israël dans la Bande de Gaza. 

A LIRE AUSSI
>>
Découvrez le contenu du gift bag des Oscars 2016
>> Soutien à la Palestine : Penelope Cruz et Javier Bardem sont-ils menacés ?