Personnage discret dans sa vie privée, Ken Loach n'a jamais eu peur d'affirmer ses engagements en public. Interrogé la semaine dernière lors du Festival de Sarajevo, le cinéaste britannique, Palme d'Or 2006 pour Le Vent se Lève, a appelé au "boycott absolu" des événements culturels et sportifs organisés par Israël. Et condamné le soutien apporté par les gouvernements britanniques et américains à l'Etat hébreu.

Gaza comme Sarajevo ?

"Israël doit devenir un Etat paria", a insisté le cinéaste de 78 ans, connu pour ses prises de position à gauche. "Mon pays, à sa grande honte, suit ce pays brutal que sont les Etats-Unis. Mais nous ne sommes pas impuissants. Ensemble nous pouvons agir", a-t-il lancé à l'assistance. Pour lui, la situation de Gaza ressemble à celle de Sarajevo, lors du conflit dans les Balkans, dans les années 1990.

Ce n'est pas la première fois que Ken Loach s'exprime sur le sujet. En juillet dernier, il avait critiqué la BBC, lui reprochant de ne pas montrer "le point de vue palestinien" dans le conflit en cours. Et en août il faisait partie des personnalités qui ont remis une pétition au Premier ministre David Cameron pour réclamer un embargo sur les ventes d'armes à Israël.