La télé sans Michel Drucker ? Voilà un temps que la plupart d'entre nous n'ont jamais connu. A l'antenne depuis la fin des années 1960, sur le divan de "Vivement Dimanche" depuis 1998 sur France 2, l'animateur, 73 ans, est au cœur de toutes conversations, notamment depuis que Julien Lepers, 66 ans, a été évincé de "Questions pour un champions" par France 3. Le service public ferait-il la chasse aux vieux ? "Le jeunisme et le racisme de l'âge, je l'ai déjà vu passer. J'espère simplement que les dirigeants de France Télévisions garderont un ou deux anciens. Mais je sens qu'il faut faire jeune", déclarait Michel Drucker au "Buzz TV" du Figaro, début janvier.

Des propos qui ne sont pas passés inaperçus, loin de là. Interrogé par Le Figaro, Vincent Meslet, nouveau directeur exécutif de France 2, lui répond de façon très claire ce mardi : "Michel Drucker, qui est un animateur emblématique de la chaîne, s'est exprimé dans la presse en disant qu'il se posait un certain nombre de questions", rappelle-t-il. "Nous avons beaucoup échangé ensemble depuis mon arrivée et nous devrions nous décider sur les conditions de la poursuite de notre relation d'ici un à deux mois."

"Je ne suis pas dupe de la petite musique orchestrée par certains"

L'occasion, au passage, de dresser les grandes lignes des évolutions à venir de la chaîne. "Ni le jeunisme ni la nostalgie ne dessine la ligne éditoriale de France 2. Il n'est pas question de faire table rase du passé", assure Vincent Meslet. "Il est normal que nous défendions l'intérêt de la chaîne et qu'en face nos interlocuteurs défendent les intérêts de leur entreprise. Mais je ne suis pas dupe de la petite musique orchestrée par certains autour du "racisme antivieux" pour tenter de nous forcer la main dans des négociations."

Si le cas Michel Drucker semble "tendu", celui de Patrick Sébastien l'est beaucoup moins. "C'est un talent hors norme et ce serait une grande perte s'il décidait de quitter France 2", insiste Vincent Meslet. "Nous avons des négociations en cours sur le nombre d'émissions dans l'année et sur sa place dans la grille, pour préparer les saisons à venir. Nous souhaitons l'associer pleinement à notre politique de renouvellement du divertissement le samedi soir avec pour mission de mettre en lumière la vie artistique française." 

A LIRE AUSSI
>>
Faut-il mettre les vieux de la télé à la retraite ?
>> VIDEO - Fan de Julien Lepers, il se fait tatouer son visage sur les fesses
>> VIDEO - Le coup de gueule de Julien Lepers dans "La Médiasphère" sur LCI