Ça va être swag au 28 rue de la Source. Pour son épisode spécial long format, la série déjantée de TF1 “Nos chers voisins” fait le plein d'invités. Outre Roselyne Bachelot, Laure Manaudou ou Francis Lalanne, La Fouine sera de la partie. Pour Metronews, le rappeur, ancien juré de “Popstars”, revient sur cette nouvelle aventure télévisée.

Comment vous êtes-vous retrouvé dans "Nos chers voisins" ?
J'étais sur le tournage du film A toute épreuve, qui sort en avril, lorsque les dirigeants de TF1 m'ont proposé de participer à cet épisode. Puis j'ai bien accroché sur le script.

C'est une série que vous regardez ?

Oui, je tombe souvent dessus. Je suis fan des programmes courts comme Un gars une fille ou Caméra café.

Vous gardez un bon souvenir du tournage de cet épisode ?

Un très bon souvenir. On a tourné il y a deux mois pendant toute une journée. J'étais super content parce que j'ai retrouvé Issa Doumbia (Issa Leguenec dans la série, ndlr). C'est un comédien qui vient de Trappes, comme moi. On a grandi ensemble. C'est drôle, il y a quinze ans, il m'avait interviewé pour une petite radio locale. On s'est retrouvé complètement par hasard sur ce tournage.

"Je suis des cours d'expression scénique avec un coach depuis un an"

Jouer le rôle d'un squatteur anti-système ça vous a parlé ?
Oui mais surtout parce que c'est un personnage très drôle.

Vous avez pris des cours de comédie ?
Je suis des cours d'expression scénique avec un coach depuis un an. J'ai commencé pour mon rôle dans A toute épreuve. Le milieu du cinéma me plaît énormément, j'ai très envie de continuer à jouer.

Cyril Hanouna vous a proposé un poste de chroniqueur dans "Touche pas à mon poste", ça vous tente ?
Tout à fait, il m'en a reparlé il y a quelques jours. J'adore déconner et j'aimerai beaucoup être chroniqueur dans son émission pour donner mon avis sur plein de choses. Mais avec la tournée Team BS (du nom de l'album collectif qui sortira début 2014), je n'ai pas vraiment le temps.

"Le clash avec Booba ? Ce n'est pas une bonne image à renvoyer aux jeunes"

Vous êtes davantage grand public qu'avant non ?
C'est sûr. Avec mon livre "Drôle de parcours", qui marche très bien, j'ai été invité sur RTL et Europe 1. Ce ne sont pas des radios qui ont l'habitude d'inviter des rappeurs. Avec l'âge (32 ans dans quelques jours), j'ai l'impression de mûrir, de m'assagir. Mais c'est une évolution naturelle. A 50 ans, on ne peut pas rapper les mêmes choses qu'à 20 ans.

En parlant de vous assagir, ça va mieux avec Booba ?

Ce clash n'était pas une bonne image à renvoyer aux jeunes. C'est du passé tout ça.