Elle avait fait un come-back fracassant en libraires avec la suite de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur, prix Pulitzer en 1960. La romancière américaine Harper Lee est morte à l'âge de 89 ans, rapporte le site AL.com. Souffrant de déficiences visuelles et auditives, elle vivait dans une maison de retraite de Monroeville, en Alabama.

Un chef d'oeuvre qui n'a jamais vieilli

Sorti en 1960, Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur mettait en scène Atticus Finch, un avocat blanc défendant un homme noir accusé de viol durant la Grande dépression des années 1930, dans une ville fictive et raciste de l'Alabama. Vendu à plus de 30 millions d'exemplaires et traduit en plus de 40 langues, ce premier roman avait valu à Harper Lee le prix Pulitzer en 1961.

Par la suite, cette grande amie de Truman Capote n'avait plus rien publié. Jusqu'à la sortie l'an dernier de Va et poste une sentinelle, la suite de son chef d'oeuvre. Ce nouveau roman, mettant en scène les mêmes personnages, 20 ans plus tard, avait provoqué une ferveur rare, se plaçant en tête des ventes aux Etats-Unis. En France, il est paru en octobre dernier chez Grasset.

A LIRE AUSSI
>> Après 55 ans d'attente, la suite de "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" sort dans la ferveur