Ah, le périphérique parisien, ses bouchons, ses radars et... son œuvre de Laurent Grasso ! Grâce à lui, plus d'un million d'automobilistes quotidiens vont très bientôt pouvoir tourner la tête et voir autre chose que du gris. L'artiste français a, en effet, mis en valeur les parois des immenses silos des Ciments Calcia qui s'élèvent au niveau de la Porte de Bercy. Baptisée ''SolarWind'', cette œuvre lumineuse aux multiples couleurs sera projetée sur les 40 mètres de haut et 20 mètres de diamètre des deux réservoirs.

Mais l'enchaînement de milliers de nuances de rose, violet, bleu, vert, jaune... ne devra rien au hasard. Laurent Grasso a, en effet, travaillé avec l'Observatoire de l'espace du Centre national d'études spatiales pour retranscrire en temps réel les mouvements cosmiques, comme les tempêtes solaires ou le passage d'un astéroïde.

Quand les vents solaires soufflent sur la Terre

''SolarWind évoque les orages magnétiques qui ont provoqué le black-out en 1989 au Canada où tous les appareils électriques étaient tombés en panne. L’œuvre joue sur nos peurs contemporaines en créant une tension autour de l’inconnu lié aux vents solaires et de leurs possibles effets sur la Terre'', explique le plasticien de 43 ans, qui vit et travaille entre Paris et New York.

Pour Laurent Grasso, la portée de son installation, qui sera inaugurée ce lundi 25 janvier, va bien au-delà de la science. ''La puissance des éruptions solaires nous met face à notre absence de maîtrise. C’est un sujet à la fois poétique et philosophique qui génère un imaginaire infini'', raconte-t-il. Reste à espérer que les conducteurs gardent tout de même les roues sur terre.

A LIRE AUSSI

>> PHOTOS – Découvrez ''Rosa Parks fait le mur'', la plus grande fresque murale de Paris