C'était un des derniers géants de la littérature américaine. Jim Harrison est décédé samedi 26 mars à l'âge de 78 ans, a annoncé dimanche son éditeur. L'écrivain américain a succombé à une crise cardiaque chez lui, dans sa maison située en Arizona. Grand amateur de vin et de bonne chère, Jim Harrison était un bon vivant passé par les affres de la cocaïne et de la boisson à outrance.

Jim Harrison laisse en héritage dix recueils de poésie et une vingtaine de nouvelles et romans, dont Légendes d'automne, Dalva et Une odyssée américaine. Ses œuvres ont souvent pour cadre l'Amérique rurale alors que Jim Harrison était resté très attaché à son Michigan natal et à sa nature sauvage.

Des personnages en marge de la société

Souvent étiqueté écrivain des grands espaces, Jim Harrison s'était également intéressé à la question des Indiens. Dans plusieurs de ses livres, il a d'ailleurs dénoncé les massacres commis contre ces populations autochtones au XIXe siècle.

"Donner une voix aux gens qui n'en ont pas, je crois que c'est ça, la responsabilité de l'écrivain", avait-il déclaré dans une interview accordée au magazine Lire alors que ces romans fourmillent de personnages hors normes, souvent en marge de la société.

A LIRE AUSSI
>> Notre critique d'Une Odyssée américaine, de Jim Harrison