C'est une des émissions les plus populaires du PAF. Alors que la cinquième saison des Anges de la télé-réalité cartonne sur NRJ 12, la chaîne propose ce mardi soir, et pour la première fois, un prime spécial autour de Nabilla, Amélie et leurs petits camarades. Avec, en primeur, un épisode inédit de 90 minutes dans lequel les Anges reçoivent la visite de Kim Kardashian.

"La cinquième saison a explosé les records d'audience, se réjouit Thibaut Vales, président de La Grosse Equipe, qui produit le programme. Nous avons atteint le million de téléspectateurs par jour et les parts de marché sont au-delà de nos espérances." Avec 8% de parts d'audience sur les 4 ans et plus, surtout 17% sur les ménagères, mais surtout 35 à 40% sur les 15/24 ans, Les Anges passent très régulièrement devant M6, et "quelques fois même devant TF1 aussi." Le rêve pour toute chaîne de la TNT.

Les Anges, un passage obligé pour tout candidat de télé-réalité

Lancé en janvier 2011, le programme est désormais devenu le passage obligé de tout candidat de télé-réalité. "Désormais, pour continuer à exister, il leur faut passer dans Les Anges, analyse Thibaut Vales. On leur offre la possibilité de rebondir tout en prouvant qu'ils ont du talent."

Marque installée et identifiée, Les Anges doivent leur succès à un savant mélange : des candidats qu'on envoie tenter leur chance aux Etats-Unis, des rencontres avec des célébrités, du soleil, des villas de rêve et des filles à la plastique avantageuse. Bref, un vrai feuilleton avec moult rebondissements.

La bête noire du CSA

Seul ombre au tableau : l'émission qui cartonne auprès de jeunes est aujourd'hui dans le collimateur du CSA qui dénonce la violence, les injures et le manque de respect qu'elle véhicule. "Je ne vois rien de choquant dans le programme, se défend Thibaut Vales. J'ai l'impression que depuis le drame autour de Koh-Lanta, il y a un véritable amalgame autour des émissions de télé-réalité."

Certes. Mais des filles refaites qui se baladent à moitié nues parmi des candidats masculins qui n'ont pas inventé l'eau chaude, cela ne renvoie-t-il pas une image réductrice de la jeunesse ? "Les Anges ne sont pas là pour donner de leçons de morale ou d'éducation, poursuit le producteur. L'émission se passe au soleil, donc forcément, les filles sont en maillot de bain. Personne ne se balade nu, il n'y a pas de sexe. Il y a des gens qui s'apprécient, d'autres moins, exactement comme dans une colocation. Quant aux discussions, on n'a pas recruté des candidats pour parler de politique ou de la crise actuelle. Les gens viennent parce qu'il y a de la légèreté. On n'a pas d'autre ambition que de divertir."

Nabilla, la star du programme

Il faut dire que les candidats au voyage ne manquent pas. Très sollicitée par des jeunes en quête de célébrité, la production a l'embarras du choix pour concocter un casting aux petits oignons. Elle n'a  qu'à piocher parmi des personnages, comme Nabilla, devenue une véritable star dans les médias. "On l'avait déjà repérée dans la saison 4. Là, elle s'est vraiment révélée. Les gens aiment cette fille attachante, étonnante et différente par son physique et sa manière de dire les choses," poursuit Thibaut Vales qui compte bien surfer sur le succès de la bimbo.

Car en plus d'une troisième saison de Hollywood Girl, Nabilla devrait avoir droit à sa propre série réalité, comme les Kardashian. "On est en discussion avancée avec plusieurs diffuseurs, confirme Thibaut Vales. Suivre le quotidien d'une personnalité comme ça, ça n'a jamais été fait en France." Il faut un début à tout.

Les Anges de la téléréalité 5 le prime, à 20 h 50 sur NRJ 12.