Michel Tournier ne quittera pas Choisel. L'écrivain décédé le 18 janvier à l'âge de 91 ans sera inhumé lundi 25 janvier dans la ville où il résidait depuis plusieurs dizaines d'années. "Il sera enterré au cimetière, derrière chez lui, sous un arbre qu'il avait choisi", avait expliqué Alain Seigneur, le maire de Choisel à l'AFP. Les obsèques auront lieu à l'église de la ville à 15 heures et plusieurs personnalités seront présentes lors de la cérémonie. Son ami Bernard Pivot sera là, son éditeur Antoine Gallimard répondra également présent.

D'après le maire de Choisel, Michel Tournier avait choisi lui-même sa pierre tombale et souhaitait que celle-ci soit placée sous un if. A la fin des années 1970, il avait émis le souhait que soit écrit en épitaphe : "Je t'ai adorée, tu me l'as rendu au centuple, merci la vie!"

A LIRE AUSSI >> "Vendredi" par Michel Tournier : un classique pour deux générations

Discret, l'auteur du "Roi des Aulnes" avait attendu 40 ans avant de publier son premier roman. Il expliquait que "ce que j'avais à dire était à la fois tellement secret et tellement essentiel que j'ai eu besoin d'une longue maturation pour publier quoi que ce soit". Premier roman, premier succès en 1967, "Vendredi ou les limbes du Pacifique" est devenu un classique de la littérature française.