Mark Knopfler n'ira pas jouer en Russie. Le guitariste a annulé ses deux dates, à Moscou et Saint Petersbourg, pour protester contre ce qu'il considère comme une atteinte aux droits de l'homme de la part du Kremlin.

Le 25 mars 2013, des procureurs et agents du fisc russes se sont rendus dans les locaux d'Amnesty International, de Human Right Watch et de Memorial, trois associations de défenses des droits de l'homme en Russie. Depuis son retour au Kremlin en mai, le président Vladimir Poutine a signé des lois durcissant le contrôle sur les organisations non-gouvernementales, en particulier celles qui bénéficient de financements étrangers. Une répression qui n'est pas du goût de la rock star.

"J'espère que le climat actuel va bientôt changer"

Mark Knopfler a communiqué la nouvelle de l'annulation sur son site internet. "Compte tenu de la répression exercée par les autorités russes sur les associations, dont Amnesty International et Human Rights Watch, j'ai décidé avec regrets d'annuler mes prochains concerts à Moscou et Saint-Pétersbourg en Juin". 

Ce n'est pas la première critique de Mark Knopfler envers la Russie. Le musicien s'était déjà engagé aux cotés de Madonna en faveur du groupe contestataire Pussy Riot, lors de la condamnation de trois de ses membres à deux ans de prison, le 17 août 2012. La Russie, le guitar-hero semble pourtant apprécier y jouer. "J'ai toujours aimé jouer en Russie et une grande affection pour ce pays et son peuple", indique t il sur son site.Avant de conclure," J'espère que le climat actuel va bientôt changer".