Mathieu Madénian n'est plus le bienvenu à Saint-Raphaël. Le maire UMP lui a retiré son invitation au Festival du rire qui se déroulera en septembre prochain. La faute à de virulents propos sur le FN en 2011 sur le plateau de l'émission Morandini.

L'humoriste avait alors traité les électeurs frontistes de "fils de pute". À l'époque, Mathieu Madénian avait été condamné par la justice. Mais la pilule ne semble toujours pas passer du côté des élus FN. "Je trouve cela profondément injuste, a-t-il réagi sur Facebook, non sans second degré. D'une part mon spectacle contient des blagues sur les noirs , les arabes, les chinois et les juifs et cadre donc parfaitement avec la politique de la ville. Enfin j’étais prêt à faire amende honorable en virant mon régisseur d’origine gitane afin de le livrer à la vindicte populaire." Ses propos ont également fait l'objet d'une dizaine de communiqués de presse de la présidente du Front national, Marine Le Pen.

Mathieu Madénian va se produire gratuitement dans les environs

Nicolas Melnikowicz, leader de l'opposition FN à Saint-Raphaël avait déclaré le 25 juillet dernier dans Nice Matin : "La ville et le Casino ont décidé de programmer un artiste qui se dit humoriste et qui, le 26 septembre 2011 sur un plateau de télévision, et ce de manière tout à fait sérieuse et hors sketch, a traité de fils de p... les électeurs du Front national. Soit à l'époque 6 millions de Françaises et de Français. Il a été condamné par un tribunal mais n'a, à ce jour, toujours pas présenté d'excuses publiques..."

Sur sa page Facebook, Mathieu Madénian a indiqué qu'il se produirait gratuitement dans une ville des environs en guise de protestation. Pas sûr que Fréjus soit un choix pertinent, le maire de la ville étant un élu Front national.