Partout où il passe, le show est assuré. Fabrice Luchini était invité ce dimanche 6 mars dans l'émission de Michel Drucker ''Vivement Dimanche'', diffusée sur France 2. L'acteur était venu assurer la promotion de son autobiographie Comédie française, ça a commencé comme ça, qui vient de sortir aux éditions Flammarion.

Brioche maudite et continent noir

Sur le canapé rouge, Fabrice Luchini s'est laissé aller à des confidences pour le moins intimes. ''J'ai accédé à Joe Dassin, Sylvie Vartan, Johnny Hallyday et j'avais 14 ans'', a tout d'abord expliqué celui qui a quitté l'école à l'adolescence pour devenir apprenti chez Alexandre, célèbre coiffeur dont le salon se situait avenue de Matignon.

A VOIR AUSSI >> Quand la robe de Marina Kaye l'émoustille...

Sur place, apparemment, il n'était pas uniquement question de se faire couper les cheveux. ''Tous les grands homos voulaient me faire goûter à la brioche maudite pensant que c'était plus intéressant que la chatte'', a ainsi expliqué Fabrice Luchini devant un Michel Drucker stoïque ou peut-être trop estomaqué pour réagir.

''Ils disaient toujours pourquoi tu t'occupes des nanas ? Tu devrais te faire faire des pipes par des mecs c'est beaucoup mieux. Moi je n'étais pas emballé. Je préférais le mystère du continent noir'', a poursuivi à bride abattue Fabrice Luchini dont les expressions ont dû laisser perplexes certains téléspectateurs.

''Je préférais les meufs''

C'est le psychanalyste Freud qui a qualifié la femme de ''continent noir'' pour évoquer la sexualité et le plaisir féminin, continent dont on ne savait alors peu de choses. Quant à la brioche maudite, il s'agit d'un terme tombé en désuétude pour désigner l'homosexualité masculine.

''Si ma mère était là, elle prendrait ses pilules tout de suite'', a tenté Michel Drucker bien incapable de mettre un terme à cette conversation. De fait, Fabrice Luchini a poursuivi : ''Ce n'est pas méchant. Eux, ils essayaient de me faire accéder à la Sodome, parlons simplement. Moi je préférais les meufs, les nanas. J'étais fous des femmes.'' Là, c'est clair.

A LIRE AUSSI
>> VIDEO - "Je sens qu'elle est bi la Hanouna" : Fabrice Luchini se lâche sur Europe 1