En 1985, il clamait "Meat is murder" ("la viande tue") sur le second disque des Smiths. Morrissey n'a pas dévié depuis. Les 18 000 personnes ayant acheté leur place pour aller voir son concert, qui affiche complet, au Staples Center de Los Angeles le 1er mars, devront se passer de steak haché dans leurs hamburgers.

C'est la première fois que la salle de concert accepte de supprimer la viande de ses stands, alors qu'elle aurait refusé de le faire pour Paul McCartney, a déclaré Morrissey.

Un don pour Peta

Le chanteur de 53 ans, militant du droit des animaux et végétarien depuis l'âge de 11 ans, a ajouté que la société Goldenvoice, propriétaire de la salle et promotrice de l'événement, ferait par ailleurs don d'une partie des bénéfices des ventes de billets à la branche britannique de l'association de défense des animaux Peta. "Ce n'est pas une victoire pour moi, c'est une victoire pour les animaux", a déclaré Morrissey dans un communiqué repris par les médias américains.

Le Staples Center et Goldenvoice n'ont pas fait de commentaire dans l'immédiat. La salle de concert, qui accueille également des matches de la ligue professionnelle américaine de basket (NBA), avait été désignée comme "salle de NBA la plus adaptée aux végétariens" par Peta la semaine dernière.