La disparition de Paul Walker va traumatiser Hollywood pour longtemps. La semaine dernière, la production de Fast and Furious 7 annonçait la suspension du tournage jusqu'à une date indéterminée. Et le reporte de la sortie du film, prévue le 11 juillet. D'abord en raison de la vive émotion des équipes, très attachées à l'un des piliers de la franchise. Mais aussi et peut-être surtout parce que le réalisateur James Wan se trouve confronté à une situation périlleuse : repenser un film qu'il avait tourné de nombreuses scènes clés depuis le mois de septembre. "La moitié des scènes de Paul avaient été filmées", indique une source citée par The Hollywood Reporter.

Dans un bureau de Los Angeles, le scénariste Chris Morgan étudie actuellement plusieurs hypothèses. La plus crédible consiste à réécrire l'intrigue de Fast and Furious 7 de manière à intégrer les séquences déjà tournées par le comédien. Et à raconter la mort de son personnage, Brian O'Conner, sans faute de goût pour sa famille et ses millions de fans. Un sacré défi. S'il trouve une solution rapidement, l'équipe pourrait se trouver dès le mois de janvier. Dans la situation contraire, c'est un autre casse-tête, celui-là juridique, qui pourrait s'ouvrir.

Un cauchemar potentiel pour l'assureur du film

S'il s'avère impossible de réutiliser les séquences de façon crédible, Universal pourrait être tenté de jeter à la poubelle un film qui a déjà coûté 150 millions de dollars, cachets des comédiens inclus. Un cas de "force majeure", qui contraindrait la compagnie d'assurance Fireman's Fund à verser la plus incroyable indemnité de l'histoire du cinéma. Contactés par The Hollywood Reporter, ses représentants refusent pour l'heure de s'exprimer.

L'abandon du film doit être "raisonnable, pratique et nécessaire", analyse Brian Kingman, de la compagnie d'assurance Gallagher Entertainment. Si Universal décide que c'est le cas, ce sera à Fireman's Fund de prouver le contraire. Un long processus qui pourrait nécessiter le visionnage des rushes, des entretiens poussés avec le réalisateur, le scénariste, etc. "Mais si ça ne marche pas, ça ne marche pas. Le studio ne pourra pas faire le film simplement pour accommoder son assureur."