Musilac, c'est d'abord un décor extraordinaire, celui du lac du Bourget à Aix-les bains, encerclé de montagnes majestueuses. Mais le spectacle est aussi sur scène avec une programmation à la fois éclectique et électrique. Cette année, les festivaliers ont ainsi eu l'honneur d'assister aux come-backs flamboyants de Blondie et de Jamiroquai, de goûter aux mélodies enivrantes des petits Frenchies de Juveniles, Yan Wagner et Peaks, ou encore d'assister à des performances rares de Phoenix, Saez, 30 seconds to mars ou The Hives. Le point sur trois jours de concerts dans une ambiance familiale et 60 000 spectateurs conquis.

Olivia Ruiz
On savait la propension de la chanteuse à servir chaud bouillant ses chansons pleines de fougue. L'ex-candidate de la Star Ac n'a pas failli à sa réputation, même si les chansons de son dernier album Le calme et la tempête peinent parfois à se fondre dans le décor. La femme chocolat a aussi rendu un hommage touchant à ses grands-parents, qu'elle évoque dans son tube J'traîne les pieds. "Je ne pensais pas qu'en écrivant cette chanson, elle vous plairait autant et que certains des protagonistes seraient partis aujourd'hui vers d'autres cieux", a-t-elle confié au public, des trémolos dans la voix, avant d'entamer une version survitaminée du morceau.

Phoenix
Superstar aux Etats-Unis, le groupe Phoenix se fait rare en France. Avant de mettre le feu au public des Vieilles Charrues et de Rock en Seine, la bande de Thomas Mars a fait escale à Aix-les-bains, pour un show mémorable. Les festivals se souviendront longtemps de la joie qui s'est dégagée du set des Français, qui ont déroulé une quinzaine de tubes rutilants et euphorisants. Placés côte à côte sur scène, les quatre musiciens ont livré une prestation bourrée d'énergie et visuellement éblouissante. Le compagnon de Sofia Coppola s'est démené comme jamais, terminant le concert en extase au milieu de la foule, debout sur la régie.

Blondie
Au rayon des vieilles gloires oubliées, Debbie Harry s'en est sortie avec les honneurs à Musilac. L'ex-idole des années 1970 et fondatrice du groupe Blondie était entourée de musiciens efficaces, notamment à la guitare et à la batterie. Des tubes comme Heart of glass, Atomic ou Call me n'ont pas pris une ride et ont déclenché une vague de bonheur près du lac d'Aix-les-bains. Pas étonnant de voir des stars d'aujourd'hui comme Beth Ditto partager le micro avec Debbie, qui exerce encore un pouvoir d'attraction et de fascination incroyable auprès de la jeune génération.

Yan Wagner
Proche collaborateur d'Etienne Daho, Yan Wagner partage avec son aîné le goût des mélodies glaciales inspirées par la cold wave des années 1980. Sauf que le longiligne chanteur les a interprétées à Musilac dans un climat chaud bouillant, quasi-caniculaire. A l'heure de l'apéritif, le producteur franco-américain est entré en communion avec un jeune public déchaîné, prêt à danser jusqu'au bout de la nuit. Idem pour les Rennais de Juveniles qui ont joué sous un soleil écrasant les chansons synthétiques de leur premier album.

The Hives
Avec The Hives, on est tout de suite mis dans l'ambiance. Le chanteur Howlin' Pelle Almqvist, monté sur ressorts et spécialiste en lancer de micros, a livré une nouvelle prestation ébouriffante avec ses complices suédois. Un sens du show impressionnant doublé d'une théâtralité irrésistible. Les cinq membres du groupe ont chacun leur personnage et ne ménagent pas leurs efforts. Mention spéciale aux dialogues souvent surréalistes, en français dans le texte, entre le leader du groupe et le public, qui a notamment eu droit à une belle "pièce de la résistance".