Nabilla Benattia. Vous la connaissez des "Anges de la téléréalité" où elle balbutia son premier buzz : "Nân mais allô, quoi !". Depuis, elle a su pénétrer votre esprit et y rester. Dernier coup d'éclat : un croisé-décroisé de jambes à la Sharon Stone dans "Basic Instinct" dans "La boîte à questions" de ce lundi sur Canal +, après sa participation, vendredi dernier, au "Grand Journal" d'Antoine de Caunes. 

Non ? Nabilla n'a pas montré sa... enfin son entrejambes à la mode de Sharon ? Petit rappel pour les plus timides ou les plus hypocrites : dans la scène mythique du film de Paul Verhoeven, Sharon Stone écarte élégamment ses jambes durant l'interrogatoire du commissaire, laissant voir son sexe aux policiers comme aux spectateurs avertis, créant sans doute le premier "buzz", 13 ans avant Youtube. 

Nabilla et la culotte mystérieuse

Dans l'extrait vidéo de "La boîte à questions" de ce lundi soir, isolé par Ozap, la question se pose : Nabilla, la jeune femme qui a révolutionné les castings de téléréalité, était-elle sans culotte ? 

Un sujet si délicat impose d'exposer les faits : dans l'émission, Nabilla porte une mini jupe et a pensé à garder les jambes croisées alors que la caméra de la "Boîte à questions" la cadre largement, en compagnie de sa mère et sa grand-mère, la délicieuse Livia, avec qui elle fait la promo de sa prochaine émission "Allô Nabilla, ma famille en Californie". Quand soudain, Nabilla décroise les jambes pour manifester son incompréhension à une question. Et là, c'est le drame. La jeune femme semble porter un collant mais... pas de culotte. C'est du moins ce qui a emballé les internautes sur Twitter. 

Culotte ou pas culotte ? 

Un emballement peut-être un peu précipité. Difficile, en effet, dans l'extrait, d'être persuadé que Nabilla n'a pas de culotte. Elle peut porter un slip couleur chair, ou peut-être même transparent ? 

D'un autre côté, après nous avoir montré ses seins, Nabilla pourrait apporter un témoignage de plus de son aisance corporelle, sans pudeur outrancière, comme avant elle Mallary Nataf. Qu'en pensez-vous ?