Elle était attendue comme le Messie. Alors que toutes les télés se l'arrachent, Nabilla a choisi Le Grand Journal, de Canal+ pour donner sa première interview depuis son retour de Miami. Vêtue d'une sublime robe noire de Jean-Paul Gaultier mettant en valeur son décolleté plus que plongeant, Nabilla a débarqué comme une star hollywoodienne sous les applaudissements du public. Perchée sur des talons vertigineux, elle a eu un peu du mal à descendre les marches. Mais elle n'a pas trébuché, chapeau !

"Voici la femme qui déchaîne les passions et les commentaires : Nabilla", lance Michel Denisot à l'attention des téléspectateurs qui auraient passé les dernières semaines enfermés dans une cave. " Je ne sais pas si vous avez envie de devenir actrice, lui demande le présentateur. "J'y songe de près. Mon actrice préférée c'est Monica Bellucci". Original.

Un incroyable buzz

Interrogée sur le méga buzz, "T'es une fille, t'as pas de shampoing" (la vidéo a été vue 10,5 millions de fois, sans compter toutes les parodies qui ont fleuri sur le Web), Nabilla a répondu à toutes les questions, sourire aux lèvres, droite comme un I sur son tabouret. Un brin plus classe que dans Les Anges de la téléréalité...

"Je ne pèse pas mes mots, tout est sorti naturellement", explique l'intéressée. "Je suis une jeune fille de 20 ans et je fais parfois des fautes de français. Il m'arrive de dire des bêtises !", admet Nabilla face à Vincent Glad, Mouloud et Augustin Trappenard, visiblement sous le charme de la plantureuse brune.

"Tout ce qui est caméra, télévision, j'adore"

Révélée par L'Amour est aveugle, l'émission de téléréalité de TF1, Nabila explique alors ce qu'elle veut faire. "Tout ce qui est caméra, télévision, j'adore. J'aime la mode et le cinéma aussi", explique sans grande surprise la jeune femme qui prépare à présent une émission sur sa vie. D'ailleurs, les caméras sont déjà là, en coulisses...

"Dès qu'on fait de la télé-réalité, les gens pensent qu'on n'a pas de talent, déplore Nabilla. Mais si les gens s'intéressent autant à moi c'est parce que j'en ai. Déjà je les fais rire et ça, c'est un vrai talent. Les gens m'aiment parce que j'ai un côté spontané. Ok, je suis mignonne et ça m'ouvre des portes. Mais surtout je reste moi-même : une jeune fille de 20 ans qui ne se prend pas la tête."

Presque tout est vrai chez elle

Au fait, que pensent ses parents de tout cela ? "Ma mère est très fière de moi. C'est une femme très ouverte. C'est un peu différent avec mon père...", admet la belle en baissant ses yeux de biche.  

Bon, d'accord, mais tout ce buzz autour d'elle, ça doit quand même être un peu flippant, non ? "Oui ça fait un peu peur. Quand je suis rentrée en France, je suis tombée devant 10 couvertures avec ma tête dessus. J'ai failli faire une crise d'angoisse." 

Pas d'angoisse par contre, quand Daphné Bürki lui demande ce qui est vrai chez elle. "Ces jambes de 2 mètres de long, ces fesses et ce visage, c'est du vrai. En revanche, la poitrine...", observe l'animatrice. "C'est un petit cadeau que je me suis fait à l'âge de 18 ans". Un gros cadeau on a envie de dire.