Après le street artiste Banksy, Jude Law s'est rendu à son tour dans la Jungle de Calais. Vêtu d'un bonnet, d'une épaisse veste rembourrée et de bottines vite recouvertes de boue, l'acteur britannique a traversé à pied le camp détrempé par les intempéries pour se rendre sur l'estrade d'un théâtre informel.

Là, il a lu devant environ 200 migrants des textes écrits par des réfugiés pour alerter l'opinion sur le sort des mineurs isolés, qui survivent dans le camp sans leurs parents. Sur la scène, la star de Sherlock Holmes était notamment accompagnée du chanteur Tom Odell et du comédien Tom Stoppard. Sur fond de musique afghane, cette lecture a été traduite en direct en arabe, kurde, pachtoune et farsi et a été accueillie par de nombreux applaudissements.

Idriss Elba et Benedict Cumberbatch engagés

"Je suis venu pour voir de mes propres yeux, me faire ma propre opinion de ce qui se passe ici. J'ai rencontré des gens extraordinaires, et il m'a semblé important de montrer que c'était des êtres humains. J'ai été particulièrement ému par des centaines d'enfants, mineurs, seuls, qui ne devraient pas être là et qui ont besoin qu'on s'occupe d'eux, c'est aussi simple que ça", a déclaré la star.

Cette visite est intervenue alors qu'une centaine de personnalités britanniques, dont les acteurs Idriss Elba et Benedict Cumberbatch, ont signé récemment une lettre ouverte pour demander au Premier ministre David Cameron d'accueillir les mineurs qui ont de la famille en Grande-Bretagne. Dans la Jungle de Calais la situation est très tendue depuis que l'Etat a annoncé son souhait de voir entre 1 000 et 2 000 migrants quitter la partie sud du bidonville, où s'entassent en tout 3 700 personnes.

A LIRE AUSSI
>>
Banksy dénonce la violence des CRS dans la Jungle de Calais
>>
PHOTOS - Banksy de passage par Calais et sa Jungle
>>
Avec le démantèlement de la "jungle" de Calais, les migrants vont-ils tenter de gagner le Sud ?