Galabru n'est plus. Et soudain on réalise qu'il nous a accompagné toute notre vie, de l'inénarrable adjudant Gerber dans Le Gendarme de Saint-Tropez et ses suites à sa courte mais hilarante apparition dans Bienvenue chez les Cht'is de Dany Boon, le plus grand succès de l'histoire du cinéma français. Joseph Bouvier dans Le Juge et l'Assassin de Bertrand Tavernier, Docteur Galipeau dans Le Viager ou Abraracourcix dans Astérix et Obélix contre César de Claude Zidi... Difficile de faire un choix parmi la multitude de personnages qu'il aura incarné avec la même conviction, aussi à l'aise dans le drame que la comédie.

Un comédien qui ne s'arrêtait jamais

Figure incontournable du cinéma français depuis la fin des années 1950, Michel Galabru était également un monstre sacré du théâtre, où il a joué les plus grands classiques, du Malade Imaginaire de Molière à La Femme du Boulanger de Pagnol une pièce qu'il a retrouvé à de multiples reprises au fil de sa carrière, la dernière fois en 2013 dans une mise en scène d'Alain Sachs à travers la France... Retour, en images, sur une galerie de "tronches" qu'on n'oubliera pas.

A LIRE AUSSI
>>
Michel Galabru est mort ce lundi à l'âge de 93 ans
>> Le monde du spectacle lui rend un hommage unanime
 

A VOIR AUSSI
>>
Ses plus belles envolées médiatiques