Charlie Hunnam tout nu ? Ce n'est pas pour demain. Samedi soir, la presse américaine annonçait que l'acteur britannique, choisi pour interpréter le playboy SM Christian Grey dans l'adaptation de Cinquante Nuances de Grey, avait finalement renoncé à l'un des jobs les plus convoités du moment. Dans son communiqué officiel, Universal Studios met en avant des conflits de planning, à priori insolubles, entre le tournage du film, prévu début novembre, et celui de la série dont Charlie Hunnam est la vedette, Sons of Anarchy, actuellement en cours à Los Angeles. Une fausse excuse ?

D'après le magazine spécialisé Variety, bible de l'industrie hollywoodienne, il est quasi impossible que le studio n'ait pas réglé ce genre de problème avant d'annoncer le recrutement de son acteur vedette. Parmi les hypothèses avancées en coulisses, l'une mène aux scènes de nu, que la réalisatrice Sam Taylor-Johnson souhaite très explicites.

Les scènes de sexe, trop hard pour lui ?

Fin septembre, pourtant, le Britannique semblait prendre la chose à la légère. "Mon premier job sur Channel 4 était la mini-série Queer as Folk", confiait l'acteur, à l'occasion de la soirée de lancement de la saison 6 de Sons of Anarchy. Il y avait des scènes incroyablement explicites et c'était avec un homme. J'ai 16 ou 17 ans de plus aujourd'hui. Si j'ai pu le faire à 18 avec un mec, je peux le faire à 33 ans avec une jeune femme."

La jeune femme en question, c'est Dakota Johnson. La fille de Don Johnson et Melanie Griffith, avec laquelle le blond Charlie semblait avoir eu une connexion quasi-immédiate, lors de leur première rencontre. "Dès que nous sommes entrés dans la pièce et que j'ai commencé à lire le script avec Dakota, j'ai su que je voulais faire, parce qu'il y avait une alchimie tangible entre nous", expliquait Charlie Hunnam. "C'était à la fois excitant et fun, bizarre et fascinant".

Quel "second choix" pour Christian Grey ?

Que s'est-il donc passé depuis ? Quoi qu'il arrive, les producteurs auraient décidé de maintenir le coup d'envoi du tournage au début du mois de novembre, à Vancouver, la sortie du film étant prévue pour le 1e août 2014 aux Etats-Unis. "Ce film n'est pas un blockbuster qui nécessite un tournage long, et une post-production encore plus longue", note un observateur, interrogé par Variety. Une fois lancé, le tournage devrait aller assez vite.

Reste à savoir qui acceptera de succéder à Hunnam, et si le "second choix" des producteurs aura la même alchimie avec Dakota Johnson. Au risque d'entrainer le départ de la jeune femme. C'est peu probable, celle-ci ayant été directement choisie par la réalisatrice, alors que d'autres comédiennes tenaient la corde. Deux hypothèses : soit une star, attirée avec un gros chèque, histoire d'effacer le couac Hunnam. Soit un "quasi" connu, que le public identifiera mieux au personnage. Mais ça pourrait prendre plus de temps...