Pour les deux acteurs irrésistibles
Les années 90 ça a donné le pire mais le meilleur aussi en matière de cinéma. Durant cette décennie variée est née Demolition Man, un mélange de science-fiction, d'action et de comédie. Dans ce film deux véritables brutes se retrouvent dans un futur où la violence a été éradiquée. Sylvester Stallone est un policier un peu trop viril et Wesley Snipes un psychopathe complètement illuminé. Le second degré est partout, une vraie satire du politiquement correct.

 Pour voir comment Wesley Sniper a failli se faire virer
Sylvester Stallone, sur un plateau de tournage, c'est le patron. Et il ne faut pas trop s'y frotter, alors quand Wesley Snipes frappe pour de vrai le patron, ça a failli tourner au drame. "Je me rappelle d'une scène où je devais le projeter contre un mur", racontait l'acteur lors de la sortie de Expendables 3. "Tout était chorégraphié et moi je lui ai vraiment adressé un "spinning back kick" (coup de pied en arrière – ndlr). Si bien qu'il a crié : "Coupez !". Il s'est approché de moi et il m'a dit "écoute, mec. Je sais que tu es Mister Karaté, mais tu n'es pas obligé de me propulser contre le mur". J'étais trop mal... Je suis retourné dans ma caravane en me disant "merde, je suis là depuis une heure et je vais déjà me faire virer".

 Pour s'offrir un petit retour vers le futur bien kitsch
Le film se passe en 2032 et évidemment, il faut inventer un futur. Alors Demolition Man ce sont une ribambelle d'inventions complètement folles, comme cette machine qui distribue des amendes à chaque gros mot. On trouve aussi des voitures hyper futuristes... pour l'époque, puisque les voitures étaient tous des prototypes fournis par la General Motors.

A LIRE AUSSI >> Wesley Snipes : "Être toujours apprécié du public est une bénédiction"