Pour changer d'avis sur les ours !
Dans le film, un ours en peluche prénommé Ted prend vie après que son propriétaire John Benett – alors âgé de huit ans – en ait fait le vœu. Trente ans plus tard, le miracle a eu lieu et les deux compères sont devenus inséparables. Mais, Ted n'est pas l'adorable ours en peluche de notre enfance. Il boit de la bière, il fume (autre chose que du tabac), il est grossier, sans gêne... Mais surtout, il campe toute la journée sur le canapé de John et compromet sérieusement la relation amoureuse de ce dernier. On est bien loin du conte de fée pour enfants et c'est tant mieux !

Pour le ton, plutôt osé
Ted est loin d'être une énième comédie américaine où tous les rebondissements sont prévisibles et où le rire est systématiquement provoqué. Le scénario et la réalisation du film sont signés Set McFarlane, qui n'est autre que le créateur des séries Les Griffin, Family Guy et American Dad, mais aussi le metteur en scène de l'excellente comédie Albert à l'Ouest. Blagues graveleuses, vannes racistes, humour absurde... Le film est audacieux et irrévérencieux, ce qui dénote complètement des productions hollywoodiennes bien calibrées.

Pour le casting, plutôt gonflé
Mark Walhberg (Very Bad Cops, No Pain No Gain) joue le rôle de l'adulte qui ne voulait pas grandir, mais qui va bien devoir prendre ses responsabilités pour s'épanouir dans sa vie professionnelle et personnelle, avec sa petite-amie campée par Mila Kunis. Parmi la distribution, on retrouve aussi Joel McHale, Giovanni Ribisi (Avatar, Selma) ou encore Patrick Warburton. Dans la version française, c'est Joey Starr qui double le personnage de Ted. Autant dire que pour une fois, on a bien envie de faire une entorse à la version originale !

Ted, ce soir à 20h55 sur NT1

EN SAVOIR +
>> Ted ? C'est de la bombe bébé !
>>
Mark Walhberg : "Ma ère a vu Ted plus de 50 fois !"
>> VIDÉO- Mark Walhberg s'excuse auprès du pape François pour le film Ted