Une icône au destin tragique
"La vie m'est insupportable. Pardonnez-moi". Le 3 mai 1987, à 54 ans, Dalida décide de se donner la mort. La chanteuse qui connaît un succès fulgurant n'a pourtant pas été épargnée par la vie. Brisée par la mort de son père alors qu'elle a à peine 12 ans, son existence ne fut qu'une succession de drames : entre le suicide des hommes de sa vie et un avortement forcé qui la rendra stérile, la vie de Dalida ne fut pas que paillettes et gloire.

 Un documentaire réalisé par Gérard Miller
Après Gérard Depardieu et Ségolène Royal, le réalisateur et psychanalyste Gérard Miller et sa complice Anaïs Feuillette se sont penchés sur le parcours de Dalida éclairé par un regard freudien, comme l'explique Miller, pour tenter de comprendre les choix, notamment amoureux, de la chanteuse. Le tout ponctué de témoignages intimes et bouleversants de proches comme son frère Orlando, Serge Lama, Line Renaud, Bertrand Delanoë, Lisa Azuelos, son ancien compagnon le peintre Jean Sobieski, ou encore sa cousine et secrétaire Rosy Gigliotti.

 Une aventure avec François Mitterrand
Si Dalida n'a jamais été heureuse en amour, elle aura vécu une belle histoire d'amour avec François Mitterrand. Fascinée par l'intelligence et l'esprit de celui qui allait devenir président de la République, Dalida a entretenu une liaison clandestine avec Mitterrand alors jeune marié. Si ce dernier s'invitait régulièrement chez elle pour un dîner romantique, leur idylle cessa quand il fut officiellement élu à la tête de la France. Une grande déception pour Dalida.

Dalida, la femme qui rêvait d'une autre scène,  ce soir à 20 h 55 sur France 3.