Une performance qui a marqué sa carrière
Sandrine Kiberlain n'est pas une habituée des rôles décalés. Après avoir joué dans Un héros très discret de Jacques Audiard (1997), pour lequel elle sera nommée au César de la Meilleure Actrice, elle enchaîne les rôles dans des comédies romantiques comme Un petit jeu sans conséquences, des longs métrages familiaux tels que Le Petit Nicolas ou Les Gamins, ou bien dans des rôles assez doux dans des films comme Mademoiselle Chambon ou Les femmes du 6ème étage. Dans 9 mois ferme, elle joue Ariane, une avocate coincée enfermée dans son célibat, qui va se retrouver enceinte d'un criminel – joué par Albert Dupontel – qu'elle a rencontré à une soirée (très) arrosée. On ne l'attendait pas dans un personnage aussi déluré, et pourtant, elle est bluffante.

Deux César pour le prix d'un
Le film est couronné non pas un mais deux trophées à la cérémonie des César 2014. Albert Dupontel remporte le César du Meilleur scénario original pour son cinquième film en tant que réalisateur, tandis que Sandrine Kiberlain obtient celui de la Meilleure actrice, soit le deuxième César de sa carrière, après avoir reçu celui du Meilleur Espoir Féminin en 1996 pour le film En avoir (ou pas). Cette soirée est marquée par deux grandes surprises. Non seulement, elle récompense très rarement les comédies, mais en plus, Sandrine Kiberlain avait une concurrente de taille puisque Léa Seydoux était donnée grande favorite pour sa performance dans La vie d'Adèle – Chapitre 1 et 2, mis en scène par Abdellatif Kechiche.

Sandrine Kiberlain n'aurait jamais dû jouer dans le film
La comédienne peut être doublement fière d'avoir décroché le rôle d'Ariane dans 9 mois ferme car c'était loin d'être gagné d'avance ! En effet, elle n'avait pas le physique recherché par Albert Dupontel, qui voulait initialement que le personnage soit une "petite brune agressive". Mais, elle a su prouver au cinéaste, à la profession et aux quelques 2 millions de spectateurs qui sont allés voir le film au cinéma qu'elle était le bon choix. Et elle est encore prête à vous le prouver ce soir.

9 mois ferme, ce soir à 20h55 sur France 2

À LIRE AUSSI
>> VIDÉO - 9 mois ferme, le carton de Dupontel : un extrait exclusif
>> César 2014 - Sandrine Kiberlain : "Je le voulais ce César !"