Les animateurs prennent fait et cause pour leur nouvelle collègue. L'humoriste Sophia Aram est aux commandes de l'émission Jusqu'ici tout va bien. Et les audiences sont loin d'être au rendez-vous. Les réseaux sociaux ont cloué la néo-animatrice au pilori. Dans ce concert d'aboiements numériques, il semblait que peu de professionnels soutenaient Sophia Aram. Arthur pour metronews, avait déclaré : "J'espère qu'ils vont lui laisser le temps, c'est ma chouchoute". "Ce serait juste bien, surtout sur le service public, de lui laisser un peu de temps" était ce qu'avait répondu Nagui, alors qu'il avait été interrogé par Matthias Gurtler dans La semaine des médias sur iTélé.

Quelques jours après, Julien Courbet, dont l'émission Sans Aucun doute est également programmée à 18h40 sur TMC, a témoigné en faveur de l'humoriste. "Personne ne mérite ce qu'elle subit. Je lui ai envoyé un texto". Il met durement en cause France 2 comme l'atteste l'édition de ce vendredi du Parisien : "On ne peut pas envoyer quelqu'un qui n'a jamais fait de télé sur une case aussi exposée, qui plus est sans concept identifié", a-t-il expliqué.

"Sophia Aram est extraordinaire"

Une manière de régler des comptes avec l'ancienne chaîne qui l'employait ? Il avait été définitivement remercié par la chaîne en mars dernier, suite à des tweets où il critiquait le remplacement de son jeu "Seriez-vous un bon expert ?" par une série allemande. Frédéric Lopez, animateur comblé de Rendez-vous en terre inconnue, La Parenthèse inattendue sur France 2 et de On va tous y passer sur France Inter est dithyrambique au sujet de Sophia Aram.

Il a sans doute eu l'occasion de la rencontrer au temps où elle était elle-même chroniqueuse sur la station de radio publique. "En tant que professionnel, je la trouve extraordinaire. Je suis assez choqué -et je pèse mes mots- de cet acharnement. Je trouve que Sophia fait un boulot incroyable. Elle paye peut-être son manque de notoriété mais depuis quand le manque de notoriété est un défaut dans la vie ?" Il tacle la twittosphère et les critiques en général qui donnaient l'émission perdante "avant même qu'elle ait commencé" : "Je suis choqué de cet acharnement. J'adorerais qu'on prenne plus de temps pour encourager les gens, de manière générale. C'est quelque chose de contagieux ! On est dans une ambiance un peu nauséabonde quand on passe son temps à se critiquer."