Slipknot est un géant qui sommeille. Un géant blessé, meurtri dans sa chair depuis la mort, en 2010, de son sympathique bassiste, Paul Gray. Depuis, le groupe de Des Moines, Iowa, l'un des plus populaires des années 2000, se produit sur scènes à intervalles réguliers. Mais pas question, jusqu'ici d'enregistrer un nouveau disque. Jusqu'ici ?

"Lorsque je reviendrais, lorsque nous reviendrons, vous comprendrez, nous comprendrons que c'est le bon moment", a déclaré vendredi au magazine Kerrang Shawn Crahan, alias Clown, le percussionniste et fondateur du combo, en marge de la performance du groupe au Download Festival à Donington Park, au Royaume-Uni. "Nous serons le premier groupe capable de disparaître pendant cinq ans et de revenir comme si nous n'étions jamais partis. Voilà notre objectif."

Corey Taylor cartonne avec Stone Sour

De quoi entretenir le suspense auprès des fans de la formation, qui n'a pas sorti d'album depuis All Hope is Gone, en 2008. Les propos de Shawn Crahan font écho à ceux du chanteur Corey Taylor, longtemps réticent à un retour discographique de Slipknot. "Je sais que tout le monde a envie de se retrouver", confiait-il le mois dernier à The Pulse of Radio. "Si ça doit nous prendre un an pour écrire un album, ainsi soit-il. Le but, c'est de nous retrouver dans une pièce et de voir ce qui se passe. Si on réussit à se supporter plus d'une journée, alors je crois qu'on ira quelque part."

Des huit membres survivants du groupe, Corey Taylor est celui qui a le moins chômé depuis l'overdose fatale de Paul Gray. Avec Jim Root, l'un des deux guitaristes de Slipknot, il a enregistré trois albums de leur formation parallèle, Stone Sour. Le dernier, House of Gold & Bones – Part 2, est sorti en avril dernier, s'écoulant à plus de 35 000 exemplaires en première semaine aux Etats-Unis. Le groupe se produira le week-end prochain en France, au Hellfest, à Clisson.