La polémique fait réagir des deux côtés de l'Atlantique. L'absence d'acteur noir nominé dans les principales catégories des Oscars a déclenché une vague de protestations aux Etats-Unis menée par Jada Pinkett Smith et par Spike Lee.

En France, Roschdy Zem et Omar Sy ont fait part de leur approbation quant au boycott de la cérémonie, qu'ils jugent ''légitime”. Le réalisateur et l'acteur se sont exprimés à l'occasion de la prochaine sortie de du film Chocolat. Le nouveau long-métrage de Roschdy Zem, qui sortira le 3 février, raconte l'histoire du clown Chocolat. Ancien esclave et premier artiste noir en France, il connut un succès considérable à la fin du XIXe siècle.

Oscars, Angoulême, même combat

Pour Omar Sy, César du meilleur acteur en 2012 pour Intouchables, l'actuelle controverse est "un élan'' qui va ''dans le bon sens, dans l'envie de rééquilibrer les choses" comme le "film sur le parcours de clown Chocolat''.

"Ce boycott des Américains je le trouve légitime, au même titre que le boycott des dessinateurs à Angoulême parce qu'il n'y avait pas de femmes en compétition. A chaque fois qu'une communauté, qu'une minorité sera exclue pour une raison qu'on a du mal à expliquer pour le même travail et le même talent, et parfois même plus de talent, il faudra boycotter, ils ont raison", a déclaré de son côté Roschdy Zem.

Du mieux aux Césars

Selon le cinéaste d'origine marocaine, la situation en France serait meilleure. "Je crois qu'en France, on est un peu plus attentifs à ça", a-t-il déclaré en soulignant que Timbuktu d'Abderrahmane Sissako avait reçu le César du Meilleur film et les films d'Abdellatif Kechiche avaient été plusieurs fois récompensés. "Mais je n'y accorde pas suffisamment d'importance pour m'intéresser à une forme d'équilibre qu'il y aurait pu y avoir ou ne pas avoir", a-t-il ajouté.

A LIRE AUSSI
>> La présidente (noire) des Oscars "frustrée" par des nominations "trop blanches"
>> Oscars "trop blancs" : Jada Pinkett Smith propose un boycott de la cérémonie